[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone



134 sources différentes

10/12/2018 - ACTUALITES BELGIQUE : 8 sources

1 - DH, Belgique
2 - L'Avenir, Belgique
3 - La Libre, Belgique
4 - Le Soir, Belgique
5 - RTBF, Belgique
6 - RTL, Belgique
7 - Le Vif, Belgique
8 - 7sur7, Belgique


ACTUALITES BELGIQUE (1) : DH, Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Météo: un temps progressivement plus sec mais plus froidDH, Belgique
Le ciel sera encore nuageux ce lundi, avec un risque de quelques averses principalement sur le nord du pays et en Ardenne.
Traces d'amiante dans 2 véhicules de la SNCB, pas d'amiante dans compartiment passagersDH, Belgique
Des traces d'amiante ont été récemment détectées dans un espace technique fermé, à bord de deux des vingt véhicules examinés de la série de type "Sprinter", matériel mis en service entre 1986 et 1989, indique dimanche la SNCB.
Une compagnie aérienne belge parmi les plus polluantesDH, Belgique
Brussels Airlines figure parmi les compagnies aériennes les plus polluantes dans un classement réalisé par l'association allemande environnementale Atmosfair, rapportent De Standaard et Het Nieuwsblad lundi. Selon l'ONG, le transporteur n'utilise ...
Vous avez un Coyote ? Selon une étude de VIAS, vous avez… plus de P.-V. que les autresDH, Belgique
Selon une étude de Vias, ils écopent de 50 % de P.-V. en plus que les autres usagers. Des centaines de milliers de Belges utilisent régulièrement un avertisseur de radar. Ils permettent d’obtenir des informations sur le trafic, les éventuels ...
Crise gouvernementale : Sander Loones n’aura été ministre que… 28 joursDH, Belgique
Le 12 novembre dernier, Sander Loones (N-VA) succédait à Steven Vandeput, qui deviendra bourgmestre de Hasselt. Le 9 décembre - hier donc -, il démissionnait. L’ex-ministre de la Défense n’aura en définitive siégé au gouvernement fédéral que 28 ...
Crise gouvernementale : qui sont les grands gagnants et perdants ?DH, Belgique
Les partis traditionnels risquent d’être les grands perdants de cette crise politique. Il est largement admis que la chute du gouvernement Michel I n’est pas étrangère à la proximité des élections législative de 2019. Cette échéance a ...
Pourquoi le MR et la N-VA pourraient tirer profit de la criseDH, Belgique
Et rien n’exclut que les partis de la "suédoise" rempilent pour 5 ans après le scrutin. Loin de là.
Michel bis : nouveau casting, même politiqueDH, Belgique
La campagne électorale flamande a eu raison du gouvernement Michel I. Place à Michel bis. Tout doit changer pour que rien ne change. Ce dimanche matin, la N-VA a formellement quitté le gouvernement Michel au terme d’une saga autour du Pacte ...
La Dernière Humeur : MR et N-VA se quittent pour mieux se retrouverDH, Belgique
Un commentaire d'Adrien De Marneffe. Les mariages de raison se révèlent souvent plus durables que les mariages d’amour. Dans le second, si l’amour disparaît, le couple tangue. Dans le premier, les intérêts communs le pérennisent, en dépit des ...
Charles Michel s'est envolé pour MarrakechDH, Belgique
Le Premier ministre s'était montré, ces derniers jours, déterminé à l'idée d'aller à Marrakech pour défendre la position de la Belgique en faveur du Pacte des Migrations de l'Onu.
Didier Reynders : "On va devoir mettre de l'eau dans notre vin, c'est évident"DH, Belgique
La conférence de presse du gouvernement baptisé « Michel II » à peine terminée, Didier Reynders (MR), ministre des affaires étrangères et frais émoulu ministre de la défense, téléphonait déjà au chef d’État-Major avant de nous esquisser les conséquences du départ des nationalistes flamands du gouvernement...
Voici la lettre de démission des ministres N-VADH, Belgique
L'ex-vice-premier ministre N-VA, Jan Jambon, a publié sur twitter la lettre de démission collective des ministres et secrétaires d'État N-VA envoyée au Premier ministre, Charles Michel.
La Liste du Bourgmestre de Wemmel et Wemmel Plus concluent un accord de coalitionDH, Belgique
La Liste du Bourgmestre de Wemmel Walter Vansteenkiste (LBW) et la liste bilingue Wemmel Plus! de l'ex-bourgemestre Chris Andries ont annoncé avoir conclu un accord de coalition.
Des associations flamandes de droite organiseront une "Marche contre Marrakech"DH, Belgique
Plusieurs associations de droite et leurs sections "jeunes" organiseront la semaine prochaine à Bruxelles une "Marche contre Marrakech".
Voici les trois axes prioritaires sur lesquels le gouvernement Michel compte avancerDH, Belgique
3 priorités : pouvoir d'achat et politique socio-économique (y compris la dernière phase du transfert fiscal, brexit), sécurité et politique climatique
Après son départ du gouvernement, Jan Jambon retrouve déjà du boulotDH, Belgique
Jan Jambon, l'ex-ministre de l'Intérieur, va redevenir bourgmestre effectif de Brasschaat (Anvers).
Pour Benoît Lutgen, le casting du gouvernement change, pas le menu: "La N-VA pourra continuer de donner son assentiment depuis le Parlement"DH, Belgique
Benoît Lutgen, président du CDH:" La N-VA a dit qu’elle soutiendrait toutes les propositions qu’elle avait approuvées au sein du Conseil des ministres. Cela veut dire concrètement que pas grand-chose ne va évoluer."
Maggie De Block et Theo Francken s'écharpent (déjà) sur TwitterDH, Belgique
La ministre Maggie De Block récupère les compétences du secrétaire d’État Theo Francken, qui a quitté le gouvernement hier. Elle conserve ses compétences actuelles de la Santé publique et des Affaires sociales.
Charles Michel : "Je regrette la volte-face de la N-VA"DH, Belgique
Le Premier ministre, Charles Michel, s'est exprimé sur le plateau de RTL-TVI, ce dimanche, après la démission des ministres nationalistes flamands de la coalition gouvernementale, en raison d'une divergence profonde sur le Pacte de l'Onu sur les ...
Jan Jambon : "La Belgique aurait pu s'abstenir à Marrakech plutôt que de vivre une crise politique"DH, Belgique
Le Premier ministre Charles Michel se rend chez le Roi pour annoncer la recomposition du gouvernement sans les ministres N-VA. Formellement, la N-VA démissionne du gouvernement, a fait savoir le vice-premier ministre Jan Jambon sur le ...
Theo Francken : "L'Open VLD et le CD&V n'ont montré que de la haine"DH, Belgique
Le Roi a accepté la démission des ministres et secrétaires d'Etat N-VA : voici le nouveau casting du gouvernementDH, Belgique
Philippe, Albert et Laurent réunis en hommage au roi BaudouinDH, Belgique
Le défunt Souverain était engagé dans la lutte contre la traite des êtres humains.
Météo: un dimanche sous les nuages et la pluie avant quelques éclairciesDH, Belgique
La journée de dimanche sera d'abord marquée par un ciel généralement nuageux avec des averses parfois intenses et accompagnées d'un coup de tonnerre et de rafales de vent allant de 50 à 70 km/h.
Jean-Louis Denis dit "Le soumis" n’a pas changé de discoursDH, Belgique
A sa sortie de prison, Jean-Louis Denis répète l’incompatibilité entre islam et démocratie.
Crise gouvernementale : Pourquoi le flou reste completDH, Belgique
Le flou reste complet au lendemain de l'annonce par le Premier ministre Charles Michel de la désignation prochaine de nouveaux secrétaires d'Etat en remplacement des ministres N-VA qui ont, selon lui, fait le choix de quitter le gouvernement après ...
Gilets jaunes: un groupe désormais scindé en deux clansDH, Belgique
Les gilets jaunes "pacifistes" ne comprennent pas l’attitude des casseurs.
Crise gouvernementale : "La N-VA se rapproche de plus en plus de l'extrême-droite"DH, Belgique
Karel De Gucht, l'une des figures de proue de l'Open Vld, a estimé dimanche, dans une interview accordée au journal De Zondag, que son ancien partenaire de coalition, la N-VA, se rapproche de plus en plus de l'extrême-droite.
Les petits secrets politiques et linguistiques du gouvernement Michel 2DH, Belgique
Tout va aller très vite. Le gouvernement qui va résulter du départ des ministres N-VA n'aura plus de majorité à la Chambre des Représentants. C'est sans doute la piste d'un gouvernement minoritaire jusqu'en mai qui sera suivie, plutôt que de ...
Gouvernement Michel: la Suédoise kamikaze aura mis plus de quatre ans à exploserDH, Belgique
On l'avait surnommée "kamikaze". La coalition inédite de centre-droit, formée à l'automne 2014 de trois partis flamands (N-VA, CD&V et Open Vld) et du seul MR, sorti second des urnes côté francophone, a fini par exploser samedi, à six mois de la fin de la législature.
"Dommage que ça finisse comme ça", "bon débarras", "l'échec du MR" : comment les partis réagissent à la fin du gouvernement suédoisDH, Belgique
Charles Michel a "pris acte", ce samedi soir, que la N-VA quittait la majorité suédoise suite à l'absence d'accord sur le Pacte migratoire de l'Onu. Suite à cette déclaration, de nombreux politiques ont réagi. Le vice-Premier ministre ...
Gilets jaunes: les autorités françaises enquêtent sur de faux comptes internetDH, Belgique
Les autorités françaises ont lancé des vérifications après la multiplication de faux comptes destinés à amplifier, sur les réseaux sociaux, la contestation portée par les "gilets jaunes", a-t-on appris samedi de sources proches du dossier.
Charles Michel : "Je prends acte que la N-VA quitte la majorité suédoise"DH, Belgique
Le Premier ministre, Charles Michel, a pris acte samedi du départ de la N-VA de la coalition suédoise, a-t-il annoncé dans une déclaration faite à la presse à la suite du conseil des ministres extraordinaire.
"Ne perdez pas de temps", "nausée", "espoir" : comment les autres partis réagissent à la sortie de la N-VADH, Belgique
La N-VA a annoncé ce samedi soir qu'elle quittera le gouvernement si Charles Michel part à Marrakech ce dimanche pour approuver le pacte migratoire de l'Onu. Suite à cette annonce, les réactions des autres partis politiques n'ont pas tardé.
Crise politique : on s'achemine vers un gouvernement minoritaireDH, Belgique
Les ministres N-VA viennent dans les faits de claquer la porte du gouvernement fédéral.
Le syndicat socialiste grand gagnant des élections sociales au sein des chemins de fer (Mise à jour)DH, Belgique
Le syndicat socialiste (CGSP Cheminots) est le grand gagnant des premières élections sociales au sein des chemins de fer avec 302 mandats sur 523, selon les premiers résultats dévoilés samedi soir par HR Rail.
Bart De Wever : "Charles Michel atterrira comme Premier ministre d’une coalition Marrakech" (Mise à jour)DH, Belgique
Un conseil des ministres extraordinaire se tenait ce samedi soir vers 20h30 pour évoquer l'épineux dossier du Pacte sur la migration de l'Onu. Jan Jambon et Theo Francken ont quitté la réunion à peine une demi-heure après avoir entendu la proposition du Premier ministre.
Les abords du Sportpaleis inondésDH, Belgique
Les abords du Sportpaleis, à Anvers, sont sous eaux samedi soir, rapporte la police locale. La circulation est difficile dans le quartier de la salle de concert.
Crise politique: le gouvernement fédéral se réunit à 20h00DH, Belgique
Le gouvernement fédéral se réunira samedi à 20h00 au cabinet du Premier ministre pour tenter d'arrêter sa position dans le dossier du Pacte des Nations Unies sur la migration, a-t-on appris de sources concordantes.
"Qui veut se faire arrêter pacifiquement?"DH, Belgique
La police a estimé à un millier le nombre de gilets jaunes mobilisés samedi à Bruxelles et elle a procédé à environ 400 arrestations administratives.
Quand une gilet jaune de 74 ans interpelle les policiers à Bruxelles: "Quand vous aurez votre pension, vous verrez!"DH, Belgique
Une dame de 74 ans venue de Tubize pour manifester ce samedi à Bruxelles avec les gilets jaunes a interpellé les policiers quand ceux-ci ont demandé aux manifestants d'évacuer les lieux, près du rond-point Schuman.
Philippe Lamberts et Saskia Bricmont emmèneront la liste Europe d'EcoloDH, Belgique
Le député européen Philippe Lamberts sera tête de liste Ecolo aux prochaines élections européennes. Il formera un ticket, le même qu'en 2014, avec Saskia Bricmont, ancienne déléguée du parti vert européen et chargée de cours de droit et de politique internationale.
Lorin Parys sera le nouveau vice-président de la N-VADH, Belgique
Le Conseil de la N-VA a désigné samedi le député flamand Lorin Parys à la vice-présidence du parti. Il remplace Sander Loones devenu ministre de la Défense et de la Fonction publique. Agé de 42 ans, M. Parys siège depuis 2014 au parlement ...
Gilets jaunes à Bruxelles : la tension est montée du côté de Rogier, la rue Neuve a dû fermer (PHOTOS + VIDEOS)DH, Belgique
Alors que les gilets jaunes manifestaient leur mécontentement, ce samedi, du côté des institutions européennes et sur la petite ceinture de Bruxelles, des heurts ont éclaté à un autre endroit de la capitale : aux alentours de la place Rogier. ...
Un millier de gilets jaunes à Bruxelles, 450 arrestations : le résumé de la journéeDH, Belgique
Près d'un millier de gilets jaunes étaient réunis ce samedi à Bruxelles. 450 personnes ont été arrêtées administrativement et 10 personnes ont fait l'objet d'une arrestation judiciaire. Des confrontations ont eu lieu entre les manifestants et la ...
Chastel répond à De Wever : "Il est impensable de croire encore que la N-VA veut trouver des solutions"DH, Belgique
Le président du MR, Olivier Chastel, répond de manière très nette au président de la N-VA.
"Nous ne pouvons pas accepter ce pacte:" Bart De Wever annonce une réunion du gouvernement cette après-midiDH, Belgique
La N-VA demande que la Belgique s'abstienne lorsqu'il s'agira d'approuver le Pacte des Nations-Unies sur les migrations, a indiqué le président de la N-VA, Bart De Wever, à son arrivée au Conseil de son parti samedi. Le président des ...
Jean-Louis Denis sort de la prison d'Ittre en réaffirmant ses convictions religieusesDH, Belgique
Annoncée samedi vers 8 h 30, la sortie de Jean-Louis Denis de la prison d'Ittre a finalement eu lieu aux environs de 11 h: celui qui est surnommé "le soumis" a réaffirmé dès cette sortie ses convictions religieuses ainsi que son point de vue sur ...
L'AFCN a donné son feu vert à la relance du réacteur nucléaire Doel 4DH, Belgique
L'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) a donné son feu vert samedi en fin de matinée à la relance du réacteur nucléaire Doel 4.
Gilets jaunes à Bruxelles : revivez notre directDH, Belgique
Les gilets jaunes se sont donné rendez-vous ce samedi au rond-point Schuman, afin de manifester devant les institutions européennes.

ACTUALITES BELGIQUE (2) : L'Avenir, Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Les femmes immigrées à la traîne L'Avenir, Belgique

Les femmes immigrées restent trop souvent à la traîne en ce qui concerne l’intégration dans leur pays d’accueil, selon un rapport OCDE/UE.

Savez-vous démêler le vrai du faux à propos de la déclaration universelle des droits de l’homme? L'Avenir, Belgique

La déclaration universelle des droits de l’homme a 70 ans. Ce texte, voté après la Seconde guerre mondial, reste un moment fondateur et une source d’inspiration pour promouvoir l’exercice universel des droits de l’homme.

Brexit, Justice, etc. L'Avenir, Belgique

Et il y aura encore bien d’autres dossiers qui devraient occuper le nouveau gouvernement jusqu’à la fin de la législature.

Pensions L'Avenir, Belgique

S’il y a bien un sujet où il ne faudra plus attendre grand-chose, c’est la réforme des pensions. D’abord les métiers pénibles (pour lesquels un départ anticipé est possible).

Jobsdeal L'Avenir, Belgique

Près de 95% du jobsdeal (visant à activer les demandeurs d’emploi et à résorber les métiers en pénurie) avaient passé la rampe du conseil des ministres le 23 novembre dernier mais doivent encore être votés au Parlement.

Budget 2019 L'Avenir, Belgique

Dans deux semaines, le budget 2019 doit être voté. Hier, Charles Michel a dit «tendre la main au Parlement», notamment pour le vote de ce budget qui permet de financer les orientations gouvernementales.

«L’arme nucléaire de l’opposition» L'Avenir, Belgique

À tout moment, l’opposition peut brandir une motion de méfiance. «C’est une arme nucléaire», réagit Christian Behrendt (ULiège).

SUR LES DOSSIERS QUI DOIVENT ENCORE ATTERRIR,L'Avenir, Belgique

L’équipe Michel n’a plus la majorité au Parlement. Or, il reste une série de dossiers à faire passer. La N-VA – par la voix de son ministre démissionnaire Jan Jambon – dit qu’elle mènera une opposition constructive.

Ils seront treize à table: pour porter chance? L'Avenir, Belgique

Ils seront 13 au lieu de 18. Cela va-t-il porter chance au nouveau gouvernement Michel? Treize ministres donc, terminé les postes de secrétaires d’État.

Des organisations de défense de réfugiés demandent plus de places d’accueil à Maggie De BlockL'Avenir, Belgique

Plusieurs associations appellent Maggie de Block à accélérer le processus de réouverture des places dans le dispositif d’accueil des migrants.

Des traces d’amiante dans deux véhicules de la SNCB L'Avenir, Belgique

Des traces d’amiante ont été récemment détectées dans un espace technique fermé, à bord de deux des vingt véhicules examinés de la série de type «Sprinter», matériel mis en service entre 1986 et 1989, indique dimanche la SNCB.

Des étudiants de l’ULB mettent leur blocus en «pause» pour suivre la COP 24 L'Avenir, Belgique

Ils devraient être derrière leur bureau, le nez plongé dans leurs syllabi, mais une poignée d’étudiants de l’ULB ont mis entre parenthèses leur blocus, pendant une semaine, pour la bonne cause climatique.

L’opposition met en garde le MR L'Avenir, Belgique

Les partis de l’opposition francophone ont mis en garde le MR contre des manœuvres de l’équipe Michel II à leur égard. Ils n’achèteront pas un chat dans un sac, ont-ils averti.

Maggie De Block promet une gestion pragmatique de l’Asile et de la Migration L'Avenir, Belgique

La ministre fédérale Maggie De Block (Open Vld) qui a hérité de la compétence de l’Asile et de la Migration exercée jusqu’il y a quelques heures par l’ex-secrétaire d’État N-VA Theo Francken s’est engagée dimanche à gérer cette «compétence difficile» qu’elle a déjà assumée de 2011 à 2014 «de façon pragmatique».

Jambon publie la lettre de démission des ministres N-VA L'Avenir, Belgique

L’ex-vice-premier ministre N-VA, Jan Jambon, a publié sur twitter la lettre de démission collective des ministres et secrétaires d’État N-VA envoyée au Premier ministre, Charles Michel.

ACTUALITES BELGIQUE (3) : La Libre, Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Et si l’on identifiait le compagnon de Mehdi Nemmouche ?La Libre, Belgique
Le procès de l’auteur présumé de l’attentat contre le Musée juif pourrait-il être reporté ? Peu probable.
Pourquoi Gino Russo a marché avec les "gilets jaunes"La Libre, Belgique
Le papa de Melissa a senti chez ceux qu’il a rencontrés une détresse dont il se sent solidaire.
Des associations flamandes de droite organiseront une "Marche contre Marrakech"La Libre, Belgique
Plusieurs associations de droite et leurs sections "jeunes" organiseront la semaine prochaine à Bruxelles une "Marche contre Marrakech". Près de 10.000 utilisateurs de Facebook ont montré leur intérêt pour l'événement créé sur le réseau social, et 4....
L’école flamande est bien financée mais manque de brasLa Libre, Belgique
En Belgique, on a peut-être deux pays, et deux démocraties. Mais les problèmes sont, en gros, souvent les mêmes de part et d’autre de la frontière linguistique. Le mois dernier, La Libre faisait état d’une étude de l’administration ...
L’infirmière empruntait la carte de banque de sa patienteLa Libre, Belgique
"Elle me prenait un peu pour sa fille", dit la soignante. Le parquet réclame deux ans pour abus de faiblesse. La mise est soignée, le maquillage impeccable, le chignon serré. Debout devant le tribunal, elle fait face. Sûre d’elle, Mireille* ...
Un jeune sur deux se sent "accro" à son smartphone et aux réseaux sociauxLa Libre, Belgique
Un jeune sur deux se sent "accro" à son smartphone et la même proportion juge passer trop de temps sur les réseaux sociaux, ressort-il d’une enquête des Mutualités libres. Les adolescents de 12 à 23 ans passent en moyenne 1,6 heure par jour sur ces ...
"Qui veut se faire arrêter pacifiquement?"La Libre, Belgique
La police a estimé à un millier le nombre de gilets jaunes mobilisés samedi à Bruxelles et elle a procédé à environ 400 arrestations administratives.
Etudiant décédé lors d'un baptême qui dérape à KUL: la reconnaissance du cercle retiréeLa Libre, Belgique
Seniorenkonvent Leuven, l'organisation qui regroupe les cercles d'étudiants flamands liés à la KUL, a retiré la reconnaissance du cercle d'étudiants Reuzegom avec "effet immédiat", a indiqué l'organisation sur sa page Facebook.
Quand une gilet jaune de 74 ans interpelle les policiers à Bruxelles: "Quand vous aurez votre pension, vous verrez!"La Libre, Belgique
Une dame de 74 ans venue de Tubize pour manifester ce samedi à Bruxelles avec les gilets jaunes a interpellé les policiers quand ceux-ci ont demandé aux manifestants d'évacuer les lieux, près du rond-point Schuman.
Gilets jaunes à Bruxelles : la tension est montée du côté de Rogier, la rue Neuve a dû fermerLa Libre, Belgique
Alors que les gilets jaunes manifestaient leur mécontentement, ce samedi, du côté des institutions européennes et sur la petite ceinture de Bruxelles, des heurts ont éclaté à un autre endroit de la capitale : aux alentours de la place Rogier. ...
Un millier de gilets jaunes à Bruxelles, 450 arrestations : le résumé de la journéeLa Libre, Belgique
Près d'un millier de gilets jaunes étaient réunis ce samedi à Bruxelles. 450 personnes ont été arrêtées administrativement et 10 personnes ont fait l'objet d'une arrestation judiciaire. Des confrontations ont eu lieu entre les manifestants et la ...
Les sections DeRadex, réservées aux "prédicateurs de haine", ont-elles réellement des effets bénéfiques?La Libre, Belgique
C’est début 2016 qu’a été ouverte une section DeRadex au sein de la prison d’Ittre. Une section réservée aux "prédicateurs de haine" risquant de contaminer d’autres détenus. C’est là que Jean-Louis Denis a purgé sa peine. Il existe deux ailes de ce ...
Jean-Louis Denis sort de la prison d'Ittre en réaffirmant ses convictions religieusesLa Libre, Belgique
Annoncée samedi vers 8 h 30, la sortie de Jean-Louis Denis de la prison d'Ittre a finalement eu lieu aux environs de 11 h: celui qui est surnommé "le soumis" a réaffirmé dès cette sortie ses convictions religieuses ainsi que son point de vue sur ...
L'AFCN a donné son feu vert à la relance du réacteur nucléaire Doel 4La Libre, Belgique
L'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) a donné son feu vert samedi en fin de matinée à la relance du réacteur nucléaire Doel 4.
Gilets jaunes à Bruxelles : revivez notre directLa Libre, Belgique
Les gilets jaunes se sont donné rendez-vous ce samedi au rond-point Schuman, afin de manifester devant les institutions européennes.
Tombera? Tombera pas? Dans les coulisses d'un bras de fer au sein du gouvernement MichelLa Libre, Belgique
New York, nous sommes le jeudi 27 septembre. Soleil éclatant, 23 degrés. Les délégations des 193 pays gagnent la haute tour de l’Onu. Les chefs de gouvernement se succèdent à la tribune. L’heure de gloire pour certains d’entre eux. Dans les ...
Des gilets jaunes bloquent la E40 ce samedi matinLa Libre, Belgique
La E40 est bloquée par les gilets jaunes à la hauteur de la frontière belgo-française. Les conducteurs doivent sortir de l'autoroute, emprunter la sortie d'Adinkerque et suivre la déviation mise en place, a fait savoir le centre flamand pour le trafic, Vlaams Verkeerscentrum.
Manifestation des "gilets jaunes" à Bruxelles: le dispositif policier sera renforcéLa Libre, Belgique
Le dispositif policer sera renforcé dans la capitale à l'occasion d'un nouveau rassemblement de "Gilets jaunes" annoncé pour ce samedi sur certains réseaux sociaux. L'objectif de la police est de trouver un terrain d'entente pour les personnes ...
Jean-Louis Denis sort de prison: dans quel état d’esprit ?La Libre, Belgique
L’un de ses avocats estime que la marge de manœuvre du prédicateur djihadiste est extrêmement mince. Jean-Louis Denis, dit "le soumis", sortira de la prison d’Ittre ce samedi, à 8 h 30. Il a purgé la peine de cinq ans de prison (pour ce qui ...
La "suédoise" vit peut-être ses dernières heures ce week-endLa Libre, Belgique
Charles Michel va tenter de trouver un accord au sein du gouvernement sur le Pacte sur les migrations. Les nationalistes flamands restent cependant très crispés alors que le CD&V et VLD essaient de récupérer les électeurs modérés de la N-VA. ...
Gilets jaunes: une délégation citoyenne a rencontré le président du MRLa Libre, Belgique
Cinq représentants du groupe "Actions citoyennes contre les mesures gouvernementales", à l'origine des actions contre l'augmentation du prix des carburants, ont rencontré vendredi après-midi le président du MR Olivier Chastel et Georges Louis ...
L'autoroute E19/A7 fermée à hauteur de la frontière française de 22h à 5hLa Libre, Belgique
Une vaste opération policière sera menée pour contrôler les éventuels casseurs.
Baptême qui dérape à la KUL: l'étudiant qui avait avalé de l'huile de poisson est décédéLa Libre, Belgique
L'étudiant de la KU Leuven, qui avait été plongé dans le coma après avoir ingéré de l'huile de poisson lors d'une activité de baptême à Vorselaar, est finalement décédé, a déclaré le bourgmestre d'Edegem. Jeudi soir, ...
Bouli Lanners: "Je ne prône pas la violence, je suis un homme en colère"La Libre, Belgique
Deux jours après la marche pour le climat, le cinéaste belge Bouli Lanners attaquait sévèrement Charles Michel et Marie Christine Marghem dans une vidéo publiée sur son compte Facebook. Alors qu'il y déclarait qu'il ne "Faudra pas vous étonner ...
Terrorisme : Jean-Louis "le soumis" sort de prison ce samediLa Libre, Belgique
Jean-Louis Denis sortira du centre pénitencier d'Ittre ce samedi matin et s'adressera à la presse lors d'une courte déclaration, a communiqué sa défense. Jean-Louis Denis, dit "le soumis", aura alors purgé une peine de cinq ans de prison. "Le ...
Les actions syndicales se concentreront finalement le 14 décembreLa Libre, Belgique
Avec la crise interne que traverse la "suédoise" au sujet du Pacte migratoire, on en oublierait presque que Charles Michel a également des adversaires à l’extérieur du gouvernement. Et pourtant, ceux-ci fourbissent leurs armes. Ils les sortiront la ...
Une "petite victoire" pour les gilets jaunes belges sur le prix du diesel et de l'essence en 2019La Libre, Belgique
Les prix du diesel et de l'essence ne seront pas indexés en 2019, a-t-on appris vendredi de sources gouvernementales, à l'issue du conseil des ministres. Cette non-indexation des accises sur les carburants, qui représente un budget de quelque 90 ...
Manifestations des "gilets jaunes": la France en alerte rouge, Paris se barricadeLa Libre, Belgique
Dans tous les cas, il ne faut pas résister aux forces de l'ordre et obtempérer à leurs injonctions, demande-t-il.
Laurent Louis sera jugé pour une rébellion dont il avait été acquittéLa Libre, Belgique
Le second procès de l'ancien député fédéral Laurent Louis aura lieu le vendredi 12 avril prochain devant la quatrième chambre correctionnelle de la cour d'appel du Hainaut. Le Nivellois avait été acquitté en juin, par la 10e chambre du ...
"Craquer" le PC ou le smartphone d’un suspect, c’est l’affaire du juge d’instructionLa Libre, Belgique
La Cour constitutionnelle a donné raison à la Ligue des droits de l’homme et a annulé, jeudi, deux modifications apportées à l’article 39 du Code d’instruction criminelle par la loi du 25 décembre 2016. Ces modifications balisaient la recherche dans ...
Chaque année, 700 enfants sont suivis en soins palliatifs: un sujet qui reste difficile à aborderLa Libre, Belgique
Malgré les études, de plus en plus nombreuses, qui démontrent que les soins palliatifs améliorent la qualité de vie des patients, la Cellule fédérale chargée d’évaluer ces soins constate, dans son rapport 2017, que la Belgique reste dans le peloton ...
Quatre lignes de tram perturbées en raison d'une caténaire arrachée à LouiseLa Libre, Belgique
Quatre lignes de tram (8, 92, 93 et 97) sont perturbées ce vendredi matin à Bruxelles. "Un camion a arraché une caténaire à hauteur du rond-point Louise", explique une porte-parole de la Stib. En attendant la reprise du trafic, des bus de ...
La police prévoit des effectifs exceptionnels et se dit prête à recevoir les gilets jaunes ce samedi à BruxellesLa Libre, Belgique
Ghlin: 227 travailleurs illégaux sur le chantier GoogleLa Libre, Belgique
Une amende record va être requise contre les deux sous-traitants.
Bruxelles : Une maison de transition pour ex-détenus d’ici la fin 2019La Libre, Belgique
Le gouvernement bruxellois apporte son soutien au ministre de la Fédération Wallonie Bruxelles Rachid Madrane.
Record de départs au sein de l’armée belge, “et ça ne va pas s’arranger en 2019” (INFOGRAPHIE)La Libre, Belgique
Les chiffres officiels montrent qu’entre janvier et septembre 2018, 579 militaires avaient déjà jeté l’éponge.
Mehdi Nemmouche faisait du repérage au Musée juif la veille de l’attentat ! (VIDEO)La Libre, Belgique
Le tueur présumé a réalisé un repérage en costume-cravate juste avant la tuerie du 24 mai 2014.
Un étudiant dans un état critique après avoir participé à une activité de baptêmeLa Libre, Belgique
Trois étudiants membres d'un cercle de Louvain (Brabant flamand) ont été admis à l'hôpital mercredi après avoir participé à une activité de baptême à Vorselaar, en province d'Anvers. L'un d'entre eux est dans un état critique. Ils auraient ...
Pourquoi l'approche flamande sur la déradicalisation est contre-productive, selon une étudeLa Libre, Belgique
La politique flamande de déradicalisation a des effets contre-productifs sur les jeunes vulnérables pris en charge par les services sociaux de la jeunesse, ressort-il d'une étude de la haute école Aartevelde (Arteveldehogeschool) de Gand, ...
Quelles sont les heures préférées des cambrioleurs?La Libre, Belgique
L'hiver - et plus encore l'approche des fêtes - sont les moments de prédilection où opèrent les cambrioleurs. Mais, plus précisément, quelles sont les heures où les malfrats aiment tout particulièrement s'immiscer dans nos demeures? C'est ce que ...
Attentats de Bruxelles: la détention d'Ossama Krayem et de Mohamed Abrini est prolongéeLa Libre, Belgique
La chambre du conseil de Bruxelles a prolongé jeudi la détention préventive d'Ossama Krayem et de Mohamed Abrini de deux mois supplémentaires, indique le parquet fédéral. Les deux hommes ont été interpellés dans le cadre de l'enquête sur les ...
Grève bpost: les syndicats socialiste et chrétien jugent les propositions de la direction insuffisantes (Mise à jour)La Libre, Belgique
Les propositions émises par la direction de bpost pour améliorer les conditions de travail au sein de l'entreprise publique sont "insuffisantes" aux yeux de l'ACOD/CGSP et de la CSC.
Formation Holocauste, police et droits de l'Homme: 55% des policiers ont changé d'approcheLa Libre, Belgique
A la veille du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, la Police fédérale et la Kazerne Dossin (le musée de l'Holocauste et des droits de l'Homme) ont présenté jeudi les résultats d'une étude sur l'attitude des policiers dans le cadre de leur travail après le suivi de la formation "Holocauste, police et droits de l'Homme".
Manifestation des "gilets jaunes" à Bruxelles: la police a analysé les images, 9 personnes identifiées dont 2 ont été arrêtéesLa Libre, Belgique
Sept autres personnes sont activement recherchées par la police bruxelloise.
La CSC veut moins d’élèves par classeLa Libre, Belgique
Le syndicat chrétien, qui défend le Pacte d’excellence, présente son mémorandum en vue des élections du 26 mai.
L'évêque d'Hasselt suspend un prêtre qui a eu une relation intimeLa Libre, Belgique
Mgr. Patrick Hoogmartens, évêque d'Hasselt, a suspendu préventivement un prêtre de la fédération de Kortessem, âgé de 53 ans, dans l'exercice de ses fonctions sacerdotales dans l'attente de nouvelles mesures.
Manifestation des "gilets jaunes" à Bruxelles et Paris samedi: les polices belge et française se parlentLa Libre, Belgique
Les forces de l’ordre se préparent à une manifestation "européenne" annoncée pour samedi.
Météo: Saint-Nicolas n'amènera pas le soleilLa Libre, Belgique
La journée de jeudi sera très nuageuse mais sèche, à un peu de pluie ou de bruine près, selon les prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM).
Un homme a tenté de mettre le feu au palais de justice de NamurLa Libre, Belgique
Après avoir bouté le feu mardi à la porte du Tribunal du Travail sis sur la place du Palais de Justice à Namur, l’incendiaire a remis le couvert à deux reprises, au Parlement wallon puis au Gouvernement wallon.
La situation est explosive devant le Petit-Château: les hommes seuls ne peuvent plus demander l’asileLa Libre, Belgique
Mercredi matin, plus de cent candidats à l’asile, essentiellement des hommes seuls, ont été laissés sur le pavé devant le Petit-Château, à Bruxelles. Ils sont palestiniens, libyens, soudanais, érythréens, guinéens… et n’ont pas pu se déclarer ...

ACTUALITES BELGIQUE (4) : Le Soir, Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Anne Teresa De Keersmaeker désignée «Brusseleir de l’année» 2018Le Soir, Belgique
L’ancien directeur de l’Ancienne Belgique Jari Demeulemeester a reçu le titre de «Brusseleir vè et leive», soit «Bruxellois à vie».
Charles Michel est arrivé à Marrakech avec une nouvelle coalitionLe Soir, Belgique
La Belgique se retrouve avec un gouvernement minoritaire «orange-bleu».
Urgence climatique: lettre ouverte aux citoyens inquiets du monde entierLe Soir, Belgique
Face à la crise environnementale mondiale, il est urgent que le pouvoir politique, organisations internationales et gouvernements nationaux, fasse de l’urgence climatique sa principale priorité.
Les femmes sont les premières victimes des inégalités socio-économiquesLe Soir, Belgique
Le rapport annuel d’Amnesty International met à l’honneur la résistance des femmes.
Crise politique: Charles Michel, grandes manœuvres à hauts risquesLe Soir, Belgique
Charles Michel reste au Seize. La manœuvre est belle. Mais quel impact tout cela a-t-il sur l’opinion publique? Alerte bleue.
Crise politique: le dangereux pari identitaire de Bart De WeverLe Soir, Belgique
En quittant le gouvernement, les nationalistes ont acquis la conviction qu’une campagne radicale sur l’immigration serait porteuse
MR et N-VA: les risques des petits jeux entre ennemisLe Soir, Belgique
On attendait la chute, on a un fameux rétablissement: la N-VA s’en va, une Orange bleue prend ses quartiers. Quelles conséquences?
Crise politique: guide d’utilisation d’un gouvernement minoritaireLe Soir, Belgique
La coalition de l’orange bleue compte 52 sièges sur 150 contre 83 pour la suédoise.
Gouvernement remanié, le Roi tenu à l’écart...: les analyses de la rédactionLe Soir, Belgique
Suivez les conséquences des derniers événements politiques avec « Le Soir ».
Crise gouvernementale: Theo Francken a déjà retrouvé un emploiLe Soir, Belgique
Il va devenir bourgmestre.

ACTUALITES BELGIQUE (5) : RTBF, Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
70 ans de la Déclaration des Droits de l'Homme: la Belgique pas à la hauteur selon AmnestyRTBF, Belgique
A l'occasion des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'Homme ce lundi, Amnesty International publie un rapport sur l'état des droits humains en 2018. Elle y constate que les droits fondamentaux se trouvent sous pression en Europe et la...
Le Lycée Guy Cudell fête les 70 ans de la Déclaration universelle des Droits de l'HommeRTBF, Belgique
Il y a 70 ans,  l'Assemblée générale des Nations-Unies adoptait la déclaration universelle des droits de l'homme. Pour l'occasion, un appel à projet a été lancé auprès des écoles de la fédération Wallonie Bruxelles. Le but: la faire connaître...
Il y a 60 ans, le Père Pire recevait le Prix Nobel de la PaixRTBF, Belgique
Le prix Nobel de la Paix sera officiellement décerné ce lundi, à Oslo, au Docteur Denis Mugwegé. Ce médecin congolais a des liens très forts avec la Belgique. Mais le dernier Prix Nobel de la paix attribué à un Belge remonte à 1958. Il s'agit du...
Crise politique: retour en images sur les moments forts de ce 9 décembreRTBF, Belgique
Démission des ministres N-VA, conférence de presse, départ de Charles Michel vers Marrakech... De nombreux événements ont bousculé la scène politique belge ce dimanche. Vous n’avez pas tout suivi ? Pas de panique, notre rédaction a réalisé une...
Didier Reynders n'exclut pas un prochain gouvernement avec la N-VARTBF, Belgique
Didier Reynders (MR) était l’invité d'Arnaud Ruyssen ce soir sur La Première. L’actuel Vice-Premier Ministre et ministre des Affaires étrangères et européennes cumule depuis aujourd’hui le poste de ministre de la Défense. Didier Reynders a...
Gouvernement Michel bis: "C'est un beau cadeau pour la N-VA" selon Jean FanielRTBF, Belgique
Depuis ce dimanche, la N-VA ne fait officiellement plus partie du gouvernement fédéral. Mais est-ce forcément une mauvaise chose pour elle ?  Pour le docteur en sciences politiques et directeur général du CRISP, Jean Faniel, le parti nationaliste...
Pour les ONG à Marrakech, l'important c'est que le gouvernement soit représentéRTBF, Belgique
Le Premier ministre se rend donc ce soir à Marrakech pour faire connaitre l’appui de la Belgique au Pacte des Nations Unies sur les migrations. La conférence ne débute que ce lundi. Mais des centaines de représentants d’organisations participent...
Lettre de démission des ministres N-VA: "Ce pacte de l'ONU ne peut qu'aggraver le chaos"RTBF, Belgique
Cinq ministres et secrétaires d’État N-VA ont envoyé officiellement leur démission au Premier ministre ce dimanche. Jan Jambon, Jan Van Overtveldt, Zuhal Demir, Theo Francken, Sander Loones sont les signataires. Ce dernier a publié cette lettre sur...
Que vont devenir les 5 ex-membres N-VA du gouvernement ?RTBF, Belgique
Le départ de la N-VA du gouvernement fédéral entraînera un jeu de chaises musicales à la Chambre. Jan Jambon, Theo Francken et Zuhal Demir reprendront leur place dans un hémicycle que quitteront donc Johan Klaps, Renate Hufkens et Wim Van der Donckt....
Les déclarations de Maggie De Block sur les quotas réjouissent les associations d'aides aux réfugiés RTBF, Belgique
Six associations qui luttent pour l’aide aux réfugiés ont envoyé une lettre à Maggie De Block désormais en charge de l’asile et la migration. Dans ce courrier, La Plateforme Citoyenne de soutien aux réfugiés, Médecins du Monde, le CIRé-Asbl,...
Retrouvez en direct l'analyse de cette journée de crise dans nos éditions spécialesRTBF, Belgique
Le ministre fédéral Didier Reynders (MR) sera l'invité de l'émission spéciale du Journal parlé qui a débuté à 18 heures et se termine à 19 heures. Il sera suivi d'un débat où Jean Faniel, directeur général du CRISP.  Écoutez cette émission...
Retour sur le parcours du nouveau ministre de l'Intérieur, Pieter De CremRTBF, Belgique
Suite à la démission des membres N-VA du gouvernement, le roi Philippe a nommé au poste de ministre Pieter De Crem et Philippe De Backer. Ils étaient les deux derniers secrétaires d'Etat du gouvernement Michel. Pieter De Crem (CD&V), actuellement...
Qui est Philippe De Backer, nouveau ministre fédéral ?RTBF, Belgique
Suite à la démission des membres N-VA du gouvernement, le roi Philippe a nommé au poste de ministre Pieter De Crem et Philippe De Backer. Ils étaient les deux derniers secrétaires d'Etat du gouvernement Michel. Philippe De Backer récupère l'Agenda...
1ère conférence de presse de la nouvelle équipe Michel: ses trois priorités sont l'économie, la sécurité et le climatRTBF, Belgique
Vers 15 heures, Charles Michel a convoqué les nouveaux ministres du gouvernement pour prendre une décision définitive sur la répartition des postes. A 16H Il s'est exprimé 15 minutes durant une conférence de presse pour annoncer le résultat des...
Voici la nouvelle composition du gouvernement sans la N-VARTBF, Belgique
Le Premier ministre Charles Michel a redistribué samedi les compétences ministérielles après le départ de la N-VA de la coalition fédérale. Le vice-premier ministre Open Vld Alexander De Croo devient ministre des Finances, Pieter De Crem (CD&V)...
Maggie De Block veut modifier les quotas de 50 demandes d'asile par jourRTBF, Belgique
Après la sortie des ministres N-VA du gouvernement Michel, Maggie De Block reprend le portefeuille de l'Asile et la Migration de Theo Francken. "Aujourd'hui, je trouve un ministère en crise et dans le chaos", indique la ministre au quotidien De...
Un gouvernement Michel bis, sans majorité: "Je ne dois pas demander la confiance du parlement" dit le PremierRTBF, Belgique
Un gouvernement minoritaire, c'est-à-dire dont les partis qui le composent ne représentent pas ensemble une majorité à la Chambre, pourrait-il tenir jusqu'aux élections fédérales de mai 2019? C'est en tout cas le pari pris par la "coalition...
Faut-il à tout prix maintenir le gouvernement jusqu'aux élections? Clash entre Jean-Marc Nollet et Georges-Louis BouchezRTBF, Belgique
Même si elle a quitté le gouvernement, la N-VA pourrait le soutenir de l'extérieur étant donné qu'une bonne partie des dossiers qui doivent venir au parlement sont déjà approuvés au gouvernement dont elle faisait partie. "On sera constructifs", a...
Olivier Chastel: "La N-VA a choisi de se mettre en position de campagne électorale"RTBF, Belgique
Olivier Chastel n’y va pas par quatre chemins lorsqu’on lui demande d’analyser l’attitude de la N-VA. Est-ce qu’il se sent trahi? Le président du MR, rappelle la dernière campagne du parti nationaliste flamand sur le thème de la migration. "La...
Theo Francken pointe la responsabilité du CD&V et de l'Open VLDRTBF, Belgique
"Ma lettre de démission est en chemin", a déclaré le désormais ex-Secrétaire d'État à l'Asile, à la Migration et à la Simplification administrative, Theo Francken. Il reconnait que le Premier ministre à tout fait pour le retenir au...

ACTUALITES BELGIQUE (6) : RTL, Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Un temps progressivement plus sec mais plus froidRTL, Belgique

(Belga) Le ciel sera encore nuageux ce lundi, avec un risque de quelques averses principalement sur le nord du pays et en Ardenne. En Hautes Fagnes, quelques flocons de neige pourraient tomber, selon les prévisions de l'IRM. Le thermomètre affichera entre 2 et 8 degrés, sous un vent généralement modéré qui soufflera d'ouest à ouest-nord-ouest. A la Côte, il sera assez fort.

Pendant la nuit, des passages nuageux alterneront avec des éclaircies parfois larges. Il fera souvent sec mais des averses localisées de pluie ou de neige fondante resteront possibles. En Ardenne, de la neige ne sera pas à exclure. Dans la moitié sud du pays, des plaques de glace risquent de se former par endroits. Les minima seront compris entre 0 et 3 degrés, excepté à la Côte où le mercure atteindra 6 degrés. Le vent, de secteur ouest, sera faible à modéré. Mardi, les nuages pèseront à nouveau sur le ciel. Localement, des averses pourront encore se produire, mais le temps restera sec dans la plupart des régions. De la neige pourrait à nouveau tomber en Hautes­ Fagnes. Les températures varieront de 1 à 5 degrés au sud du sillon Sambre et Meuse et de 6 à 8 degrés ailleurs. Le vent perdra en intensité et soufflera de secteur ouest. Mercredi, après la levée de la grisaille matinale, il fera généralement sec avec des éclaircies. Les maxima oscilleront autour de 5 degrés. (Belga)

La météo de cette semaine: pluie et vent s'en vont, le FROID arriveRTL, Belgique

Lundi, le ciel sera partiellement à très nuageux avec encore un risque d'averses, surtout sur le nord-est du pays et en Ardenne. Des précipitations à caractère hivernal seront toujours possibles en Hautes-Fagnes. Les températures maximales oscilleront entre 2°C et 8°C. Le vent d'ouest à nord-ouest sera généralement modéré dans l'intérieur et temporairement encore assez fort à la mer.

Mardi, le ciel sera partiellement à parfois très nuageux. Des averses pourront encore se produire surtout à la mer et dans le nord-est du pays. En Hautes-Fagnes, un peu de neige pourra tomber. Les maxima varieront de 1°C à 5°C au sud du sillon Sambre et Meuse et entre 6°C et 8°C ailleurs. Le vent sera généralement faible de secteur ouest.

Mercredi matin, des nuages bas et brumes seront d'abord attendus. Ensuite, de belles éclaircies alterneront avec des passages nuageux. Il fera sec. Les maxima varieront entre 2°C en Ardenne et 5°C à la mer.

Jeudi et vendredi, l'IRM (Institut royal de météorologie) prévoit un soleil généreux, même si des nuages bas tenaces pourront déborder sur le territoire depuis le nord-est. Le temps deviendra froid avec des gelées nocturnes généralisées. Jeudi, les maxima avoisineront les 3°C dans le centre et vendredi autour de 1°C.

Déclaration universelle des droits de l'homme - La Belgique pas à la hauteur en matière de droits humainsRTL, Belgique

(Belga) A l'occasion des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'Homme ce lundi, Amnesty International publie un rapport sur l'état des droits humains en 2018. Elle y constate que les droits fondamentaux se trouvent sous pression en Europe et la Belgique n'échappe pas aux critiques de l'ONG. Pour Amnesty, "l'Etat belge ne s'est pas montré à la hauteur en matière de droits humains".

Amnesty International vise en premier lieu la poursuite de vente d'armes à l'Arabie saoudite. Ce pays reste "le premier client de la Région wallonne, qui continue de bafouer ses obligations internationales et (...) risque de se rendre complice de crimes de guerre au Yémen", dénonce Philippe Hesmans, directeur de la section belge francophone d'Amnesty. L'ONG pointe aussi la politique en matière d'immigration menée par le gouvernement fédéral, en particulier la décision d'enfermer des enfants, avec leur famille, en centre fermé. "Il est intolérable que notre pays ait renoué avec cette pratique honteuse, contraire à l'intérêt supérieur de l'enfant", s'insurge M. Hesmans. "Il est également inacceptable que des personnes soient obligées de dormir dans la rue en raison de la limitation du nombre quotidien de demandes d'asile et que les engagements concernant la réinstallation de réfugiés aient été suspendus." Amnesty regrette aussi toute la saga autour du Pacte migratoire de l'Onu alors que ce dernier "constitue une avancée importante dans la mise en place d'un cadre international pour les migrations". Par ailleurs, les conditions de détention sont pointées du doigt, "demeurées déplorables et exacerbées par les grèves du personnel pénitentiaire". L'ONG demande à la Belgique d'améliorer son bilan et d'être "irréprochable" alors qu'elle siègera au Conseil de sécurité des Nations unies pendant deux ans à partir de janvier. (Belga)

Après la crise, le MR pourrait-il encore s'allier à la N-VA suite aux prochaines élections? La réponse de Didier ReyndersRTL, Belgique

La Belgique est désormais gouvernée au niveau fédéral par une coalition minoritaire, c'est-à-dire qui ne dispose pas d'une majorité d'élus au Parlement. Après le départ de la N-VA du gouvernement, le MR, l'Open VLD (libéraux flamands) et le CD&V (chrétiens démocrates flamands) se maintiennent au pouvoir. Les trois partis devront maintenant obtenir une majorité alternative pour chacun des projets qu'ils présenteront au vote au Parlement.

Cette crise provoquée par la N-VA, qui a d'abord soutenu le pacte migratoire de l'ONU avant de dire l'inverse après des résultats moyens aux élections d'octobre, fait-elle du parti nationaliste flamand un parti infréquentable? Nous avons posé la question à Didier Reynders, vice-premier ministre MR, ministre des Affaires étrangères et de la Défense. Il était l'invité du RTL INFO 19H sur RTL-TVI.

Luc Gilson: Après cette situation de crise, et alors que les élections fédérales, régionales et européennes auront lieu en mai 2019, la N-VA est-elle devenu un parti auquel le MR n'accordera plus sa confiance? Est-ce que dans l'optique d'une possible nouvelle coalition, c'est non, d'office?

Didier Reynders: Beaucoup ont déjà négocié avec la N-VA, nous ne sommes pas les seuls. Moi j'ai toujours exclu les extrêmes, l'extrême droite et l'extrême gauche. Je voudrais quand même faire remarquer que ce n'est pas le cas de tous les partis francophones (NDLR: référence aux négociations dans certaines communes entre le PS et le PTB) […] C'est en fonction du choix que les électeurs feront à travers le pays.


Luc Gilson: Donc ce sera toujours "oui" à la N-VA si l'occasion se présente après 2019?

Didier Reynders: Ce ne sera pas toujours oui, ce sera comme pour les autres. Qu'est-ce qui a fait que l'on a fait un gouvernement en 2014? Il faut quand même de temps en temps se souvenir, j'entends beaucoup de choses. Après les élections, les autres partis francophones, certains d'entre eux en tout cas, ont choisi d'exclure le MR de toute majorité régionale à nouveau, en Wallonie et à Bruxelles. Nous avons donc cherché avec qui on pouvait travailler. Et je suis fier du résultat en matière de création d'emplois, de baisse d'impôts, même s'il y a encore des enjeux très forts pour les plus bas revenus. L'accord inter-professionnel devra notamment s'en occuper. Ou sur le climat, où nous ne sommes pas les seuls. Et de grâce, on me dit encore aujourd'hui sur des plateaux de télévision, 'c'est le chaos'. Mais regardez ce qui se passe dans les pays qui nous entourent. On sent bien qu'il y a une vraie préoccupation pour des enjeux très forts. Mais comment fait-on pour améliorer la situation de ceux qui éprouvent les plus grandes difficultés à la fin du mois, avec des revenus faibles aujourd'hui, qu'on essaie d'améliorer, et en même temps pour sauver la planète? Ce n'est pas toujours conciliable, nous essayons de le faire.

Au final, qui porte la responsabilité de la crise du gouvernement fédéral?RTL, Belgique

La Belgique est donc désormais gouvernée au niveau fédéral par une coalition minoritaire, c'est-à-dire qui ne dispose pas d'une majorité d'élus au Parlement. Après le départ de la N-VA du gouvernement, le MR, l'Open VLD (libéraux flamands) et le CD&V (chrétiens démocrates flamands) se maintiennent au pouvoir. Les trois partis devront maintenant obtenir une majorité alternative pour chacun des projets qu'ils présenteront au vote au Parlement.

Mais au final, qui porte la responsabilité de la crise? La N-VA? Ses anciens alliés au fédéral? La question a été posée dans le RTL INFO 19H à Pascal Delwit, politologue.

Pascal Delwit: "La responsabilité de la crise, à n'en pas douter, c'est la N-VA. Elle s'était engagée pour soutenir ce pacte migratoire. Et très clairement, après les élections communales et provinciales d'octobre, elle a changé son fusil d'épaule et a voulu aller sur un agenda très ethnocentrique. Elle a fait un mauvais résultat aux élections provinciales et communales. Le Vlaams Belang a fait un bon résultat, et on a senti là un tournant clair".

Un gagnant?

Certains politiques ressortent-ils gagnants de cette manœuvre opérée par la N-VA? Notre expert a analysé la situation en plateau.

Pascal Delwit: "C'est très difficile de désigner un gagnant, surtout que les regards évoluent dans le temps. Je crois qu'un des problèmes c'est que cette semaine est apparue comme un problème très politique, et pas facile à comprendre pour les citoyens. Peut-être que les perdants seront les partis gouvernementaux, de la majorité ou de l'opposition, à un moment où on a un agenda très social et environnemental, donc c'est difficile".

Allemagne: les cheminots appelés à la grève lundi matinRTL, Belgique

(Belga) Le groupe ferroviaire allemand Deutsche Bahn s'attend lundi à un "trafic fortement perturbé dans tout le pays" en raison d'un appel à la grève d'un syndicat des cheminots pour peser sur les négociations salariales.

La circulation de trains nationaux, régionaux et locaux restera perturbée "même après la fin des débrayages", prévus dans la matinée de 05H00 à 09H00, a indiqué dimanche Deutsche Bahn, sans pour autant préciser le nombre de trains annulés ou de passagers concernés. Des négociations entre l'entreprise et le syndicat EVG, qui demande notamment une hausse de 7,5% des salaires pour 160.000 employés, se sont terminées sans accord samedi aux aurores. "L'employeur a présenté des offres qui ne correspondaient pas aux demandes de nos membres", avait expliqué la négociatrice de EVG, Regina Rusch-Ziemba. Le groupe de son côté a déploré dans un communiqué une grève "complètement inutile, car les offres de DB étaient attractives et remplissaient les demandes principales". Deutsche Bahn a invité le syndicat à de nouveaux pourparlers lundi après-midi, selon l'agence allemande DPA. Les "grèves d'avertissement" - débrayages coordonnés de quelques heures - peuvent accompagner en Allemagne les négociations salariales menées de manière saisonnière à l'expiration de chaque accord de branche. En cas de blocage plus persistant, les syndicats ont ensuite recours à la grève dite "dure". (Belga)

Nouvelle coalition fédérale - Pas question d'acheter un chat dans un sac, avertit l'oppositionRTL, Belgique

(Belga) Les partis de l'opposition francophone ont mis en garde le MR contre des manoeuvres de l'équipe Michel II à leur égard. Ils n'achèteront pas un chat dans un sac, ont-ils averti.

L'équipe Michel remaniée ne dispose pas de majorité au parlement. Elle devra donc trouver le soutien de l'opposition pour faire passer ses projets. Pour ce qui est du budget 2019, la N-VA pourrait l'approuver puisqu'elle a participé à sa confection. Pour le reste, l'opération sera plus délicate et se fera au cas par cas. "Ce ne sera pas une politique du 'à prendre ou à laisser'", a assuré le vice-premier ministre MR, Didier Reynders, sur le plateau de la RTBF. Or, ce soutien de la N-VA au budget pourrait poser problème vis-à-vis du reste de l'opposition. "Il faut que tout change pour que rien ne change", a résumé le co-président d'Ecolo, Jean-Marc Nollet. "Si l'on va chercher la N-VA pour le budget, cela montre qu'il n'y a pas de marge de manoeuvre". Les écologistes ont proposé d'inverser la logique et ont annoncé qu'ils proposeront leur texte à la coalition gouvernementale. "Voyons clairement ce qui est mis sur la table. Un budget, cela confirme toutes les augmentations de taxe. Tout ça, c'est confirmé par le budget, on n'est pas des nigauds", a averti le chef de groupe PS, Ahmed Laaouej, qui se montre sévère. "Ce n'est plus un remaniement, c'est un éboulement. Avec ce qui s'est passé cette semaine, permettez-moi de ne pas acheter un chat dans un sac". "La N-VA ne sera peut-être pas à la table du 16 rue de la Loi mais elle sera dans la chambre à coucher du Premier ministre", a ironisé le président de DéFI, Olivier Maingain. Le cdH martèle quant à lui qu'il se veut constructif mais ses appréhensions sont les mêmes. Il appelle à un "changement de cap". "J'entends cette possibilité de main tendue mais il faut une révision de toute une série de mesures", a fait remarquer la cheffe de groupe, Catherine Fonck. Comme les socialistes, les centristes insistent notamment sur la réduction de la TVA sur l'énergie, ainsi que l'avait décidé le gouvernement précédent. A entendre M. Reynders, une telle éventualité ne semble néanmoins pas à l'ordre du jour. Le libéral a préféré insister sur les baisses d'impôt sur le travail que contient le budget et qui permettront une hausse du pouvoir d'achat. (Belga)

Nouvelle coalition fédérale - Trois ex-ministre et secrétaires d'Etat de retour à la ChambreRTL, Belgique

(Belga) Le départ de la N-VA du gouvernement fédéral entraînera un jeu de chaises musicales à la Chambre. Jan Jambon, Theo Francken et Zuhal Demir reprendront leur place dans un hémicycle que quitteront Johan Klaps, Renate Hufkens et Wim Van der Donckt. M. Jambon reprendra également le maïorat de Brasschaat et M. Francken celui de Lubbeek.

(Belga)

Déclaration universelle des droits de l'homme - La Ligue des droits de l'Homme devient celle des droits humainsRTL, Belgique

(Belga) La Ligue des droits de l'Homme change de nom dès lundi: elle défendra désormais les droits humains, annonce-t-elle dans un communiqué dimanche. Ce changement officiel, annoncé lors de l'arrivée de la nouvelle présidente Olivia Venet, intervient à l'occasion de la Journée internationale des droits humains et des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'Homme.

La Ligue des droits de l'Homme est née en 1901. Depuis, la société a changé et le terme "Homme" ne remportait plus les faveurs. "Nous mettions une majuscule au mot 'Homme' pour montrer que nous nous référions au genre humain mais cela ne suffisait pas, surtout que cette distinction n'apparaît pas à l'oral", explique Pierre-Arnaud Perrouty, directeur de la Ligue. "Nous avons reçu des témoignages de femmes qui exprimaient leur malaise par rapport à notre nom. Et puis cela excluait aussi les enfants, les transgenres, les intersexes..." Ce changement symbolique permet à l'association de "réaffirmer que les droits humains concernent tout le monde par définition". Elle donne aussi l'opportunité de "donner de la visibilité aux luttes contre les discriminations de genre afin d'atteindre, au-delà d'une égalité de droits formelle, une égalité réelle". L'annonce coïncide également avec la remise du prix Régine Orfinger-Karlin par la LDH à l'association Aquarelle, qui œuvre en faveur de l'inclusion et de l'égalité de genre. Ce prix est remis tous les deux ans depuis 1996 pour récompenser une personne ou une association qui s'est distinguée par son action militante en faveur des droits humains en Fédération Wallonie-Bruxelles. (Belga)

Maggie De Block attaque Theo Francken après avoir repris ses fonctions: "Un département en crise, c'est le chaos"RTL, Belgique

La ministre fédérale Maggie De Block (Open Vld) qui a hérité de la compétence de l'Asile et de la Migration exercée jusqu'il y a quelques heures par l'ex-secrétaire d'Etat N-VA Theo Francken s'est engagée dimanche à gérer cette "compétence difficile" qu'elle a déjà assumée de 2011 à 2014 "de façon pragmatique".

"Je récupère aujourd'hui un département en crise. C'est le chaos", s'est exprimé Maggie De Block. Ces dernières années, Theo Francken a poursuivi au sein du gouvernement la politique "stricte mais juste" qui avait été mise en place sous le gouvernement Di Rupo. Mais au cours des semaines passées, "cette ligne n'était plus suivie", a ajouté Mme De Block qui reprend désormais "les commandes et ces principes", tout en conservant ses compétences en matière de santé publique et d'action sociale. "Je ferai mon travail mais je ne peux pas tout résoudre en un claquement de doigts. J'ai toujours défendu une politique stricte mais juste. Ceux qui ont des droits doivent pouvoir les exercer, mais ceux qui ne sont pas reconnus doivent quitter le territoire", a déjà réaffirmé Maggie De Block. "La problématique de la migration est extrêmement complexe. Pour trouver une solution à long terme, nous devons collaborer constructivement au sein de l'Europe et avec les pays d'origine", a-t-elle ajouté, assurant qu'elle s'est déjà mise au travail "pour résoudre discrètement les problèmes" qui se posent.


Interrogée à nouveau, Maggie De Block nuance et évoque des éléments positifs

"Chacun à sa façon de travailler. Je veux résoudre les problèmes qui se posent de manière très pragmatique. Je n'aurai pas le temps de faire des tweets", a commenté Mme De Block, interrogée à l'issue du premier Conseil des ministres du gouvernement Michel II. Nuançant sur des propos peu amènes au sujet de son prédécesseur tenus plus tôt dans la journée, Mme De Block a précisé que de nombreuses choses positives, qui avaient été négociées, ont été faites, à l'exemple de la politique de retour et des accords avec des pays étrangers.

Elle a ajouté que les quotas d'ouverture de dossiers contingentés par Theo Francken à une cinquantaine par jours ont "posé des problèmes". "On a ainsi envoyé une femme à la rue avec son bébé. Là, je trouve qu'il faut voir comment les problèmes se posent, et comment on peut les résoudre", a-telle ajouté réitérant son credo dans une politique "stricte mais juste".

"Les trois partis de la coalition s'engagent fondamentalement à soutenir une politique d'asile ferme et humaine", avait quant à lui déclaré auparavant le Premier ministre Charles Michel, lors de la conférence de presse organisée à l'issue du premier Conseil des ministres de l'orange bleue.

Clairement mis en cause par Maggie De Block, l'ex-secrétaire d'Etat a réagi sur Twitter: "Décence politique. Disparue. Et encore des mensonges. Si faible. Et petit", a tweeté Theo Francken.



C'est lui qui m'a succédé, c'était la même politique

Vers 15h à son arrivée au 16 rue de la Loi, siège du gouvernement fédéral, Maggie De Block a brièvement répondu aux questions des journalistes.


Il lui a notamment été demandé si elle comptait poursuivre la politique menée par Theo Francken. "Mais c'est lui qui m'a succédé alors voilà, c'était la même politique, c'est ça que je vais continuer aussi. Et je vais faire ça en plus de la Santé publique et des Affaires sociales", a répondu la ministre.

Maggie De Block va-t-elle maintenir les quotas imposés à l'Office des étrangers quant au nombre de demandes d'asile à traiter chaque jour? La question lui a été posée. "La politique reste la même chose. Mais il y a des problèmes au niveau de l'accueil. Il faut trouver des solutions pour ces problèmes, et ça concerne les quotas. Dès demain je vais me plonger dans la problématique", a réagi la ministre Open VLD (libéraux flamands).

Première conférence de presse du gouvernement après le départ de la N-VA: "Relever les défis prioritaires, essentiels et urgents"RTL, Belgique

La N-VA a décidé de quitter le gouvernement fédéral suite au désaccord sur le pacte migratoire de l'ONU, que Charles Michel s'était engagé à adopter. La N-VA acceptait ce pacte il y a encore quelques mois, avant un revirement de position.

Ce dimanche, le gouvernement a tenu son premier conseil des ministres vers 15h en tant que coalition "orange-bleue", sans la N-VA. L'exécutif fédéral a tenu une conférence de presse dans la foulée. "Nous avons tenu un premier conseil des ministres dans le cadre de la coalition orange-bleue. Chacun a pu suivre les développements des dernières heures. Chacun a pu suivre les délibérations qui ont été prises à la suite de la situation constatée hier, formellement, en conseil des ministres", a indiqué Charles Michel.

"Nous avons pris acte de la démission des ministres N-VA et nous avons décidé de proposer au roi que deux secrétaires d'Etat prennent des fonctions ministérielles afin de faire en sorte que ce gouvernement soit opérationnel, en situation de relever les défis prioritaires, essentiels et urgents, auxquels notre pays est confronté", a encore déclaré le Premier ministre.


Trois axes importants

Le Premier ministre a ensuite annoncé que les trois partis composant l'orange-bleue comptaient principalement axer leurs actions dans les prochains mois sur trois axes. "Le premier est le pouvoir d'achat et le développement économique et social, dans une volonté de soutenir les investissements et de faire en sorte que nos intérêts soient défendus dans le cadre du Brexit, qui suppose une mobilisation du gouvernement pour défendre les intérêts de nos entreprises et de nos citoyens. Le deuxième point est la sécurité et la justice, le rôle doit être assumé par le Conseil national de sécurité (...) Le troisième point, c'est le focus que nous souhaitons mettre sur une politique climatique, parce que nous avons entendu cet appel fort qui a été adressé par des citoyens nombreux et par des familles qui se sont mobilisés en faveur d'une ambition plus forte sur le plan climatique", a-t-il ajouté.

M. Michel a précisé qu'après son déplacement jusqu'à lundi soir à Marrakech, il veillerait "dès" son retour, à organiser des contacts avec le parlement. Il le fera selon des modalités encore à définir avec ses collègues au sein d'une "équipe solide et soudée consciente de la nécessité du sens des responsabilités et qui tend la main au parlement pour faire en sorte que notre pays soit gouverné dans l'intérêt des citoyens".



Contacts avec les partenaires sociaux et le parlement, remerciements envers les équipes de la N-VA

Des contacts seront également pris avec les partenaires sociaux pour présenter le programme d'actions du gouvernement. "Je souhaite dans ce moment où un chapitre se clôture et où un autre s'ouvre, remercier les ministres N-VA et leurs équipes. Je veux dire l'appréciation que nous avons du travail réalisé en quatre ans et demi", a commenté le Premier ministre, soulignant que le gouvernement remanié appréciait également les messages faisant état d'une disponibilité de la N-VA à se montrer constructive au parlement. Le Premier ministre n'a par ailleurs pas souhaité se prononcer sur l'opportunité ou non de confier la présidence de la Chambre à une autre personne que l'actuel titulaire de la fonction, le N-VA Siegfried Bracke. Cette question est du ressort du parlement, a-t-il dit.

Ce sera tout sauf une promenade dans un parc

Interrogé en marge de ce premier Conseil des ministres, le Vice-premier ministre CD&V Kris Peeters n'a pas caché que le chapitre qui s'ouvre est une première historique, en Belgique, c'est-à-dire un gouvernement minoritaire nécessiterait de la part des partenaires de travailler dur pour rechercher à chaque fois le soutien d'une majorité. "Ce sera tout sauf une promenade dans un parc", a-t-il commenté.

La N-VA a-t-elle "gagné" en rejoignant l'opposition à 5 mois des élections? Nous avons demandé aux ministresRTL, Belgique

Nos reporters Loïc Parmentier et Gilles Gengler se sont postés au 16 rue de la Loi, le siège du gouvernement fédéral, ce dimanche pour interroger les ministres. Ils ont rejoint le bâtiment vers 15h pour leur premier conseil des ministres depuis le départ de la N-VA du pouvoir exécutif fédéral. Nous avons demandé à des ministres si les nationalistes flamands n'avaient pas, au final, "gagné" en se retrouvant dans l'opposition tout en choisissant de soutenir les projets du gouvernement fédéral à la carte, selon leurs désidératas.

Voici les réponses que nous avons obtenues.

Kris Peeters: "Non, pas du tout. Maintenant on a pris notre responsabilité. La N-VA a quitté le gouvernement et est maintenant dans l'opposition. Ce n'est pas une situation où on peut dire que la N-VA a  gagné. C'est une situation totalement nouvelle, ce n'est pas du tout facile. Je comprends très bien. Nous avons beaucoup de problèmes: le Brexit, nous avons les gilets jaunes, etc. Ce n'est pas possible de dire qu'on va organiser des élections. Nous sommes des personnes responsables. Dans cette situation on a décidé de lancer l'orange-bleue et on verra".


Alexander De Croo: "Non. Je pense que quelqu'un qui quitte le gouvernement en ayant changé il y a deux semaines, d'une manière tellement violente, le cap sur lequel ils étaient dans le dossier du pacte. Je pense qu'on ne reçoit jamais un prix d'élégance pour cela. L'important maintenant est qu'on puisse travailler".

Qui est responsable de la crise au gouvernement? "La solution était claire, on devait s'abstenir", assure JambonRTL, Belgique

Sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" diffusée sur RTL TVI, l'ex-ministre de l'Intérieur Jan Jambon s'est expliqué sur la décision de la N-VA de quitter le gouvernement. "Dans une démocratie, on doit toujours entendre les citoyens. Avec le pacte, ce sera impossible de mener la politique de migration que nous voulons mener. On ne peut pas signer quelque chose qui vous dit d’aller dans la direction inverse de celle que vous voulez prendre", a-t-il indiqué.   

A la question "Qui est responsable de la crise?", Jan Jambon affirme: "Tout le monde doit prendre ses responsabilités". Mais selon lui, afin d'éviter une telle crise gouvernementale, une seule solution était envisageable. "Nos partenaires savaient très bien que nous étions contre ce pacte. A un certain moment, on a dit que l’on voulait voter contre à New York. Les autres voulaient voter pour. Alors que faire ? La solution est claire. On devait s’abstenir. C’est normal dans un gouvernement que les 4 partenaires tombent d’accord", a-t-il indiqué.


"Les migrants sont les bienvenus chez nous"

Sur le plateau de RTL TVI, l'ex-ministre a insisté sur le fait que la N-VA ne devait pas être associée avec le parti d'extrême droite Vlaams Belang. Selon Jan Jambon, leur politique en matière d'immigration sont clairement différentes. "Les migrants sont les bienvenus chez nous, mais dans un cadre strict. Nous avons nos principes", a-t-il affirmé. 

Après avoir "tout fait pour essayer de garder le gouvernement", Jan Jambon a affirmé que ses relations avec Charles Michel restaient très cordiales. 3On s'entend très bien. On s'est parlé ce matin. Je pense que cela est peut-être une base pour le futur", a-t-il confié. 

Non contraignant, le Pacte de l'ONU recense des principes --défense des droits de l'homme, des enfants, reconnaissance de la souveraineté nationale-- et une vingtaine de propositions pour aider les pays à faire face aux migrations. L'Italie, l'Autriche, la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, l'Estonie, la Lettonie, la Suisse, l'Australie, Israël et la République dominicaine ont décidé de ne pas se rendre à Marrakech. Les Etats-Unis s'étaient retirés de l'élaboration du Pacte en décembre dernier. 

Philippe De Backer et Pieter De Crem nouveaux ministres: mais qui sont-ils?RTL, Belgique

Deux nouveaux ministres pour remplacer le départ des ministres N-VA. Pourtant ce ne sont pas des nouvelles têtes en politique belge.

Philippe De Backer: de l'Europe au fédéral

Philippe De Backer a été une nouvelle fois promu. L'ex-secrétaire d'État conserve ses attributions -Lutte contre la fraude sociale et Mer du nord- et reprend à Alexander De Croo l'Agenda numérique, les Télécommunications et la Poste, et à Theo Francken la Simplification administrative.

Âgé de 40 ans, marié et père de deux enfants, M. De Backer a grandi à Kapellen (province d'Anvers) et a étudié les biotechnologies à l'Université de Gand. Il y a commencé son engagement politique en militant dans l'association des étudiants libéraux. En 2008, il a achevé sa thèse de doctorat et a travaillé pour un fonds de capital à risque au Luxembourg. La même année, il devient président des Jong VLD .

Trois ans plus tard, en 2011, il succède à Dirk Sterckx au parlement européen. Il travaille à la commission Transport et à la commission Affaires économiques et monétaires. En 2014, il siège à nouveau à Strasbourg en remplaçant Karel De Gucht. En mai 2016, il est appelé à siéger dans le gouvernement Michel. Il prend la place du secrétaire d'État Bart Tommelein, appelé à succéder à Annemie Turtelboom au gouvernement flamand. M. De Backer a également mené la liste Open Vld à Anvers lors des dernières élections communales.

Le retour inattendu de Pieter De Crem

Pieter De Crem fait un retour inattendu sur le devant de la scène politique à la faveur de la crise qui a emporté le gouvernement Michel I. Il y a 15 jours, le démocrate-chétien faisait ses adieux à la politique nationale après 25 ans de carrière. Ce dimanche, il a repris les compétences de Jan Jambon dans le gouvernement Michel II et devient le nouveau ministre de l'Intérieur.

Né le 22 juillet 1962 à Aalter, une commune de Flandre orientale dont il est bourgmestre depuis 1995, ce licencié en philologie romane de la KUL et en droit européen et international de la VUB, a présidé la section des jeunes CVP Gand-Eeklo de 1989 à 1995. Ce parfait bilingue a véritablement débuté sa carrière politique à l'âge de 27 ans comme attaché au cabinet du Premier ministre Wilfried Martens de 1989 à 1992, puis à celui du ministre de la Défense Leo Delcroix, de 1992 à 1993. Élu député pour la première fois le 21 mai 1995 et réélu à chaque scrutin législatif, il a notamment siégé au sein de la commission de la Défense, attaquant souvent frontalement le ministre de l'époque, André Flahaut (PS) - qui n'avait pas hésité à le traiter de "con" après le passage de témoin entre les deux hommes.

Son influence croissante au sein du CD&V s'était traduite par sa désignation comme chef du groupe à la Chambre, une fonction qu'il a assurée du 31 mai 2003 au 21 décembre 2007, faisant de lui un des dirigeants de l'opposition au gouvernement Verhofstadt II.


Son action comme ministre de la Défense

En 2004, il avait été battu lors de l'élection à la présidence du CD&V, qui avait préféré Jo Vandeurzen. Il présidait la commission de l'intérieur de la Chambre lorsque tous les partis flamands - à l'exception des écologistes de Groen! - avaient voté, le 10 octobre 2007, la scission de l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV), une mesure qui s'était toutefois révélée sans effet jusqu'à l'accord trouvé dans le cadre de la 6e réforme de l'État.

M. De Crem était devenu ministre de la Défense le 21 décembre 2007 dans le gouvernement intérimaire dirigé par Guy Verhofstadt III. Un portefeuille qu'il a conservé au sein des cabinets Leterme I, Van Rompuy I, Leterme II et Di Rupo. En mars 2013, il avait en outre été désigné vice-Premier ministre après la démission de Steven Vanackere, emporté dans la tourmente Arco. Durant cette période, il a, sans jamais cacher ses sympathies pro-américaines (qui lui ont valu le surnom de "Crembo"), procédé à une énième réforme de l'armée (le "plan de finalisation de la transformation") et accru la participation des militaires belges aux opérations à l'étranger - principalement de l'Otan, en Afghanistan et plus récemment en Libye - mais aussi au Mali et en Irak dans le cadre d'une coalition menée par les États-Unis contre le groupe djihadiste État islamique (EI). Il était également l'un des fervents partisans du F-35 pour remplacer les F-16 de l'armée belge.

Le jeu de chaises musicales au CD&V après le scrutin de 2014, marqué par le succès de la N-VA, a été fatal à la carrière de M. De Crem. S'il a pu rester au gouvernement fédéral, c'est en tant que secrétaire d'État au Commerce extérieur, où son rôle était très limité étant donné que la compétence appartient aux Régions. Le 20 novembre, il faisait ses adieux à la politique nationale.... C'était avant le départ de la N-VA.

Charles Michel se confie sur l'origine de la crise: le "pacte migratoire est important, aucun pays ne peut résoudre cette question seul"RTL, Belgique

Après avoir quitté le palais royal, le Premier ministre Charles Michel était l'invité de Pascal Vrebos et il a répondu aux différentes questions de notre journaliste.


Pascal Vrebos: Le refus récent de la N-VA sur le Pacte migratoire a-t-il été la goutte d’eau qui a fait déborder la coupe des provocations. C’est votre honneur qui a été attaqué et votre parole donnée aux Nations Unies ?

Charles Michel: "Il est vrai que sur ce sujet, on a constaté une divergence de vue profonde parce que l’engagement de la Belgique a été exprimé et que la N-VA avait suivi en participant au processus de négociations. Le fait que plusieurs semaines plus tard, le parti nationaliste ait remis en cause la parole de la Belgique a donné lieu à une difficulté. Je regrette qu’on en soit arrivé là".


P.V.: Ce retournement de situation, était-il un chantage pour vous?

C.M.: "Je ne l’interprète pas comme ça. Je pense que sur ce sujet, il y a une différence profonde. J’ai la conviction que ce Pacte migratoire est important car il donne l’occasion d’avoir une meilleure coopération européenne et internationale. On parle d’un domaine dans lequel on doit travailler ensemble. Aucun pays ne peut résoudre cette question seul".


P.V.: Validez-vous que la N-VA n’ait jamais agité un chiffon rouge avant la crise ?

C.M.: "Non, la N-VA a reconnu qu’elle avait annoncé tardivement que ce dossier était devenu un dossier insurmontable pour eux."


P.V.: si ce pacte n’est pas contraignant, cette crise est surréaliste...

C.M: "Dans d’autres pays européens, il y a la même interprétation de la part de certains partis qui indiquent que selon eux, le pacte serait contraignant et serait mauvais. Mais dans le même temps, beaucoup de pays européens ont décidé de valider ce pacte en faisant une explication de vote pour mettre l’accent sur le caractère positif de ce pacte. J’ai encore mis cela en avant samedi soir, mais cela n’a pas été accepté."


P.V.: S’agit-il à présent d’un Michel 1 bis ou d’un Michel 2 ?

C.M.: "C’est une coalition suédoise qui se termine et c’est une coalition orange-bleue qui se met en place pour garantir la continuité et la stabilité dans l’intérêt des institutions et des citoyens. En veillant à mettre en l’avant-plan, dans les prochains mois, la nécessité d’une coopération avec le Parlement."


P.V.: Allez-vous demander la confiance du Parlement pour ce nouveau gouvernement ?

C.M.: "Je vais évidemment parler avec les différents responsables des groupes démocratiques sur le terrain du Parlement. Mais il est certain que d’un point de vue constitutionnel, je ne dois pas demander la confiance dans ces circonstances".


P.V.: Allez-vous faire une déclaration de politique générale ou pas ?

C.M.: "Nous allons devoir mettre en évidence qu’on va exécuter ce qui a été décidé. Des décisions ont été prises et elles seront soumises au Parlement. On verra si la N-VA changera de position sur celles-ci. Ce sera responsable et cohérent de leur part de ne pas changer de position. Les premières déclarations vont dans ce sens. On verra ce qu’il en sera".

Il poursuit: "Il est important pour notre pays que dans les semaines et les mois qui viennent, qu’on soit calme et responsable. Il y aura encore des négociations importantes entre les employeurs et les travailleurs sur la question du pouvoir d’achat et sur la marge salariale. Il y a le tax-shift qui donnera lieu à des baisses d’impôts supplémentaires à partir du mois de janvier. Il y a aussi le débat climatique qui est extrêmement important. Nous allons proposer au Parlement d’accentuer un certain nombre d’initiatives."

P.V.: Il y a aussi des nouveaux ministres, avec des secrétaires d’Etat qui deviennent ministre et des ministres qui ont encore plus de compétences. Maggie De Block reprend le portefeuille de Theo Francken.

C.M.: "Effectivement, il y a un conseil des ministres qui se réunira pour la première fois sous la forme orange-bleue ce dimanche à 15h. Tous les noms sont déjà choisis. Les trois ministres et les deux secrétaires d’Etat N-VA, sont remplacés par deux secrétaires d’Etat, un CD&V et un Open VLD, qui prennent des fonctions ministériels. C’est pour avoir un gouvernement concentré sur l’essentiel. C’est une coalition de priorités."

Crise gouvernementale: qui pour remplacer les ministres démissionnaires?RTL, Belgique

La démission des ministres NV-A du gouvernement étant à présent actée, il faut tout d'abord les remplacer. Deux actuels secrétaires d'état seront promus ministres: Pieter de Crem et Philip De Backer. Restera ensuite à redistribuer les attributions des ministres démissionnaires. Selon des informations de la VRT, les Finances devraient revenir à Alexander de Croo. L'Intérieur serait pour Pieter de Crem. Denis Ducarme devrait hériter de la Défense. Maggie de Block reprendrait l'Asile et la Migration. A l'heure actuelle, ces informations n'ont pas été confirmées officiellement.

Une fois ce gouvernement "Michel Bis" constitué, il sera acté par arrêté royal. Une chose est sûre, il sera minoritaire avec 52 députés sur 150 à la Chambre. Il lui faudra donc des soutiens. Dans l'opposition. Charles Michel devrait prendre la parole dans les prochaines minutes pour confirmer ses positions. Il partira cet après-midi pour Marrakech. Il y défendra la position de la Belgique sur le pacte migratoire. Notre pays y adhérera.

Le roi a accepté la démission des ministres N-VA: voici les changements opérés au gouvernement fédéralRTL, Belgique

Le Premier ministre Charles Michel a redistribué samedi les compétences ministérielles après le départ de la N-VA de la coalition fédérale. Le vice-premier ministre Open Vld Alexander De Croo devient ministre des Finances, Pieter De Crem (CD&V) devient ministre de l'Intérieur et Maggie De Block (Open Vld), ministre de l'Asile et la Migration. Le vice-premier ministre MR Didier Reynders ajoute la Défense aux Affaires étrangères.

La répartition a été fixée par arrêté royal après que le Premier ministre s'en est ouvert au roi Philippe. Afin de garantir la parité au sein du gouvernement fédéral, Charles Michel devient asexué linguistique, il ne figure plus sur le quota francophone, les secrétaires d'État Pieter De Crem (CD&V) et Philippe De Backer (Open Vld) sont promus ministres.

  • Pieter De Crem hérite de l'Intérieur et de la Sécurité, qui étaient gérés par Jan Jambon.
  • Philippe De Backer conserve la Lutte contre la fraude sociale et la Mer du Nord, et récupère l'Agenda numérique, les Télécoms et la Poste du vice-premier ministre libéral flamand Alexander De Croo, ainsi que la Simplification administrative, de Theo Francken (N-VA).
  • Maggie De Block (Open Vld) reste ministre des Affaires sociales et de la Santé, compétences auxquelles elle ajoute l'Asile et la Migration - qu'elle avait gérés lors de la législature précédente - après le départ de Theo Francken.
  • Alexander De Croo reste le vice-premier ministre Open Vld mais devient ministre des Finances en remplacement de Johan Van Overtveldt. Il est également en charge du Développement International.
  • Le vice-premier ministre CD&V Kris Peeters reste ministre de l'Économie, de l'Emploi, des Consommateurs et du Commerce extérieur. Il gèrera également la Lutte contre la pauvreté, l'Égalité des chances et les Personnes présentant un handicap, compétences héritées de Zuhal Demir.
  • La ministre du Budget Sophie Wilmès sera également ministre de la Politique scientifique, qu'elle reprend à Zuhal Demir, et de la Fonction publique, qui venait de passer des mains de Steven Vandeput à Sander Loones.
  • L'autre portefeuille passé de Steven Vandeput à Sander Loones, la Défense, échoit au vice-premier ministre MR et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders. Ce dernier reste en charge des Affaires européennes, de Beliris et des institution culturelles fédérales.
  • Denis Ducarme (MR) reste ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l'Agriculture et de l'Intégration sociale, il reprend les Grandes villes à Zuhal Demir.
  • Enfin, Koen Geens (CD&V) conserve la Justice et reprend la Régie des bâtiments à Jan Jambon.Les autres ministre conservent leurs compétences.

Jan Jambon avait déjà clarifié la situation ce matin

Un peu plus tôt dans la matinée, le vice-premier ministre Jan Jambon avait tenu à clarifier la situation de son parti. Formellement, la N-VA démissionne du gouvernement, a fait savoir le désormais ex-vice-premier ministre Jan Jambon sur la chaîne flamande VRT. "Je pense que, formellement parlant, nous démissionnons. Nous avons dit que si la coalition se rend à Marrakech, ce sera sans nous", a dit M. Jambon. Le Premier ministre a confirmé samedi soir qu'il irait à la Conférence des Nations-Unies de Marrakech au nom du gouvernement pour exprimer le soutien au Pacte sur la migration.


"On va remplacer les ministres N-VA et continuer avec un gouvernement orange-bleu"

Charles Michel a confirmé qu'il se rendra dimanche soir à Marrakech pour approuver le pacte au nom du gouvernement. "On continue avec un gouvernement en constatant un départ que je regrette. Vous savez quand les Britanniques choisissent de quitter l'Europe, je le regrette. Quand la N-VA décide de quitter le gouvernement, c'est regrettable dans la situation actuelle. On va remplacer les ministres N-VA et continuer avec un gouvernement orange-bleu", a affirmé Didier Reynders au micro de notre journaliste Loïc Parmentier. Avant d'ajouter: "Vous allez constater très clairement qu'il y a un gouvernement qui est recomposé. Le Premier ministre est chez le Roi actuellement, c'est logique, c'est le processus constitutionnel".



La N-VA avait dit oui au pacte, puis a changé d'avis...

Avec ce départ de la N-VA, poids lourd de cette coalition belge, le Premier ministre Charles Michel prend la tête d'un gouvernement sans majorité au Parlement, à cinq mois des prochaines élections législatives prévues fin mai. Le gouvernement a souvent tangué depuis quatre ans en raison des prises de positions jugées radicales de la N-VA sur la migration.

Le président du parti Bart De Wever avait lancé samedi soir un ultimatum à M. Michel, laissant entendre que la N-VA s'en irait si ce dernier s'envolait pour Marrakech dimanche afin d'approuver au nom de la Belgique le Pacte de l'ONU sur les migrations. "Si on n'a plus de voix dans ce gouvernement (...) ça ne sert à rien de continuer", avait-il lancé.

"Je prends (...) acte ce soir que la N-VA quitte la majorité", avait répondu M. Michel dans la foulée. Il avait répété sa ferme intention de représenter la Belgique à Marrakech comme "chef de gouvernement d'une coalition responsable".

Samedi soir, un conseil des ministres de la dernière chance avait été convié, mais il n'a pas permis de surmonter les divergences.

La N-VA était le seul des quatre partis de la coalition opposé à ce texte onusien, qui doit être approuvé lundi et mardi au Maroc par les pays de l'ONU, avant d'être ratifié lors d'un vote au siège des Nations Unies à New York le 19 décembre. Le pacte avait d'abord fait l'objet d'un consensus gouvernemental cet été, mais la N-VA a changé d'avis fin octobre.


Un pacte non contraignant pour aider les pays à gérer les migrations... un "pacte avec le diable" selon Marine Le Pen

La crise, latente depuis plusieurs semaines, a éclaté mardi soir, quand Charles Michel a annoncé son intention de se tourner vers le Parlement, faute d'unanimité au sein de son gouvernement. Il en allait de la "crédibilité" de la Belgique au plan international, avait expliqué le Premier ministre, qui avait lui-même défendu ce texte à la tribune de l'ONU fin septembre.

Jeudi, une large majorité droite/gauche s'est dégagée en plénière à la Chambre en faveur d'une résolution demandant au gouvernement de soutenir le pacte. La N-VA s'est retrouvée isolée au côté du parti d'extrême droite Vlaams Belang. Ce parti anti-immigration a d'ailleurs tenu samedi un meeting à Bruxelles avec Marine Le Pen, cheffe de l'extrême droite française, et Steve Bannon, ex-conseiller de Donald Trump, afin de dénoncer ce Pacte, brandi comme épouvantail par les populistes à travers l'UE à l'approche des élections européennes en mai prochain. "Le pays qui signera ce pacte, évidemment, il signera un pacte avec le diable", avait affirmé la dirigeante française.

Non contraignant, le Pacte de l'ONU recense des principes --défense des droits de l'homme, des enfants, reconnaissance de la souveraineté nationale-- et une vingtaine de propositions pour aider les pays à faire face aux migrations.

L'Italie, l'Autriche, la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, l'Estonie, la Lettonie, la Suisse, l'Australie, Israël et la République dominicaine ont décidé de ne pas se rendre à Marrakech.

Les Etats-Unis s'étaient retirés de l'élaboration du Pacte en décembre dernier.

En pleine crise gouvernementale, qu'est-ce qui attend désormais le Premier ministre?RTL, Belgique

Première étape pour Charles Michel : Marrakech. Il s'y rendra ce soir. Il doit y défendre la position du Parlement sur le pacte migratoire de l'ONU. La Belgique adhérera à ce pacte.

À son retour chez nous, il aura fort à faire. Le Premier ministre l'a annoncé: il entend continuer à assurer le bon fonctionnement des institutions. Cela passera notamment par la nomination de Philippe De Backer (Open VLD) et Pieter De Crem (CD&V), les deux secrétaires d'état restants de ce gouvernement minoritaire.

Il faudra ensuite que ce gouvernement puisse faire approuver ses différents dossiers au Parlement. Une entreprise difficile puisqu'il faut alors s'assurer du soutien d'autres partis pour former une majorité alternative. C'est une solution que l'opposition critique. Ahmed Laaouej (PS) décrit une situation déplorable au micro de notre journaliste Vincent Chevalier: "On se retrouve aujourd’hui dans un gouvernement qui est ultra-minoritaire. C’est 50 députés sur 150."

Le Parlement doit encore approuver le budget. Le vice-premier ministre MR, Didier Reynders explique: "Nous avons déjà pu obtenir un large soutien parlementaire aux deux tiers, avec une majorité linguistique dans les deux rôles. Il y a d'autres défis, le climat, le pouvoir d'achat, et le Brexit, ce sera le choix de l'opposition."

L'enquête de l'attentat au Musée juif de Bruxelles est clôturée: on ignore toujours l'identité d'un homme aperçu aux côtés de Mehdi NemmoucheRTL, Belgique

Dès le 10 janvier prochain, Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer seront jugés devant la cour d'assises de Bruxelles pour quatre assassinats à caractère terroriste, commis le 24 mai 2014 au Musée juif de Belgique, rue des Minimes à Bruxelles.

Si l'enquête pourrait être rouverte suite à la découverte de nouveaux éléments, ce n'est pas à l'ordre du jour, a indiqué le parquet fédéral. Un élément en particulier pourrait éventuellement relancer l'enquête: l'identité de l'homme qui accompagnait Mehdi Nemmouche le 28 mai 2014, quatre jours après l'attentat, à la gare du Nord à Bruxelles.

Cette identité n'a jusqu'à présent jamais pu être déterminée. C'est en janvier 2015 que la police fédérale avait diffusé un avis de recherche concernant cet homme. Il avait été filmé, circulant à pied à côté de Mehdi Nemmouche, le long du boulevard Albert II à Bruxelles, vêtu d'un jean, d'un sweat blanc et rouge, d'une veste et muni d'un grand sac en bandoulière.

Les deux hommes sortaient ensemble de l'agence de bus Eurolines, située à la gare du Nord. L'enquête a montré que c'est à ce moment-là que Mehdi Nemmouche a acheté son ticket de bus pour un départ le lendemain, le 29 mai 2014, de la gare du Nord de Bruxelles vers Marseille. Mehdi Nemmouche avait été arrêté à sa sortie du bus, le 30 mai, par des agents de la brigade des douanes française. Le procès de l'attentat au Musée juif de Belgique est fixé devant la cour d'assises de Bruxelles le 7 janvier prochain à 14h pour le tirage au sort des jurés, et dès le 10 janvier prochain à 9h pour six à huit semaines de débats.


Identifié sur des images de vidéo-surveillance

Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, deux Français de respectivement 33 ans et 30 ans, sont accusés d'être auteurs ou co-auteurs de l'attaque terroriste commise le 24 mai 2014 au Musée juif de Belgique, situé rue des Minimes à Bruxelles. Elle avait coûté la vie à quatre personnes: Emmanuel et Miriam Riva, un couple de touristes israéliens, Dominique Sabrier, une bénévole du musée, et Alexandre Strens, un employé du musée.

Mehdi Nemmouche avait été identifié sur des images de vidéo-surveillance à proximité de ce bâtiment, au moment de l'attaque. Lors de son arrestation à Marseille le 30 mai 2014, il était en possession d'armes qui semblaient identiques à celles utilisées lors de l'attentat, de munitions et d'un drapeau de l'organisation djihadiste Etat islamique. Il est suspecté d'être l'auteur des tirs. Nacer Bendrer, lui, avait été arrêté le 9 décembre 2014 près de Marseille.


Un quatrième suspect jamais retrouvé

Il était en possession d'armes, notamment un fusil d'assaut similaire à celui utilisé lors de la tuerie au Musée juif de Belgique. Il est suspecté d'avoir agi comme complice de Mehdi Nemmouche. Un troisième homme, Mounir A., lui aussi de nationalité française, avait été arrêté à Marseille en même temps que Nacer Bendrer. Il a également été suspecté de complicité dans l'attaque perpétrée au Musée juif de Belgique, mais il a bénéficié d'un non-lieu. Un quatrième suspect, filmé en compagnie de Mehdi Nemmouche à Bruxelles le 28 mai 2014, peu avant le départ de ce dernier vers Marseille, n'a quant à lui jamais été retrouvé. 

Intempéries - France: la Corse en vigilance rouge pour "vent violent"RTL, Belgique

(Belga) Météo-France a placé dimanche la Corse en vigilance rouge en prévision d'un "vent violent" lors d'une "tempête exceptionnelle", durant laquelle il sera fortement déconseillé d'être dehors.

L'institut météorologique prévoit dans la journée "des rafales généralisées et fréquentes de l'ordre de 130 à 150 km/h, localement un peu plus", avec des pointes jusqu'à 210 km/h "sur le Cap Corse et environs" Il est recommandé dans la mesure du possible de rester à l'intérieur. "Restez chez vous et évitez toute activité extérieure. Si vous devez vous déplacer, soyez très prudents. Empruntez les grands axes de circulation. Prenez les précautions qui s'imposent face aux conséquences d'un vent violent et n'intervenez surtout pas sur les toitures", indiquent les "conseils des pouvoirs publics" qui s'appliquent lors d'une vigilance rouge. La tempête arrivera par le nord de l'île. Puis "en cours ou fin de matinée, la région de Bastia sera également touchée", selon les prévisionnistes. "Enfin, dès la mi-journée, ainsi qu'en cours d'après-midi, ces forts vents d'ouest vont déferler dans les vallées de l'est de l'île, jusque sur la plaine orientale. Les secteurs de Porto-Vecchio, Conca, Ghisonaccia sont particulièrement visés", avant une "atténuation en début de soirée par la Haute-Corse, gagnant ensuite la Corse du Sud", d'après le bulletin de Météo-France. L'institut météorologique a par ailleurs placé, fait exceptionnel, les deux départements corses en "vigilance jaune vagues-submersion". La mesure concerne la façade ouest de l'île, où "les déferlements associés peuvent occasionner des submersions locales sur les secteurs exposés ou sensibles". Par ailleurs, quatre départements alpins sont en vigilance orange due à cette tempête: les Alpes-Maritimes, l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie. Sur le continent, on verra ainsi des "vents violents sur les Alpes-Maritimes, ainsi que sur les Alpes du Nord où ils sont accompagnés de fortes chutes de neige en altitude". (Belga)

ACTUALITES BELGIQUE (7) : Le Vif, Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
"L'Etat belge ne s'est pas montré à la hauteur en matière de droits humains"Le Vif, Belgique
A l'occasion des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'Homme ce lundi, Amnesty International publie un rapport sur l'état des droits humains en 2018. Elle y constate que les droits fondamentaux se trouvent sous pression en Europe et la Belgique n'échappe pas aux critiques de l'ONG. Pour Amnesty, "l'Etat belge ne s'est pas montré à la hauteur en matière de droits humains".
Des organisations de défense de réfugiés demandent plus de places d'accueilLe Vif, Belgique
Six organisations soutenant les réfugiés Médecins du Monde, le CIRé-Asbl, Médecins sans frontières, Vluchtelingenwerk Vlaanderen, la Plateforme Citoyenne de soutien aux Réfugiés -BxlRefugees et le CNCD demandent à la ministre de l'Asile et de la Migration Maggie De Block "d'accélérer le processus de réouverture de places dans le dispositif d'accueil au vu de l'urgence de la situation et de garantir le respect des lois et de la dignité humaine en matière de demandes d'asile."
Charles Michel a décollé pour MarrakechLe Vif, Belgique
Charles Michel a décollé de l'aéroport de Melsbroek, ce dimanche soir, direction Marrakech.
Un gouvernement Michel II sur les rails au terme d'une folle semaineLe Vif, Belgique
Un gouvernement fédéral remanié a vu le jour dimanche au terme d'une folle semaine qui a fait voler en éclats la majorité suédoise à l'échelon fédéral. Cet attelage inédit n'a pas résisté à l'épreuve du Pacte des Nations-Unies sur la migration. La N-VA, premier parti de Belgique et de la coalition, a quitté l'équipe de Charles Michel, estimant qu'elle ne pouvait apporter son soutien à ce texte censé poser les bases de migrations "ordonnées, sûres et régulières".
Voici la lettre de démission des ministres N-VA publiée par Jan JambonLe Vif, Belgique
L'ex-vice-premier ministre N-VA, Jan Jambon, a publié sur twitter la lettre de démission collective des ministres et secrétaires d'État N-VA envoyée au Premier ministre, Charles Michel.
La Ligue des droits de l'Homme devient celle des droits humainsLe Vif, Belgique
La Ligue des droits de l'Homme change de nom dès lundi: elle défendra désormais les droits humains, annonce-t-elle dans un communiqué dimanche. Ce changement officiel, annoncé lors de l'arrivée de la nouvelle présidente Olivia Venet, intervient à l'occasion de la Journée internationale des droits humains et des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'Homme.
3 priorités pour le gouvernement Michel II : l'économie, la sécurité et le climatLe Vif, Belgique
Les ministres fédéraux du MR, du CD&V et de l'Open Vld qui forment à présent le gouvernement Michel II ont tenu dimanche après-midi leur première réunion en conseil des ministres, sans la N-VA, au 16 rue de la Loi. La réunion a duré une heure.
Jan jambon reprend son ancien poste de bourgmestreLe Vif, Belgique
L'ex-vice-premier ministre N-VA, Jan Jambon, redeviendra bourgmestre de Braschaat, a indiqué le bourgmestre faisant fonction de la commune de la région anversoise, Philippe Cools.
Tension entre Theo Francken et Maggie de Block : "je récupère un département en crise", estime-t-elleLe Vif, Belgique
Maggie De Block (Open Vld), qui hérite des compétences de l'Asile et de la Migration après la démission des ministres N-VA du gouvernement fédéral, n'est pas tendre à l'égard de son prédécesseur, Theo Francken.
Des élections anticipées risqueraient de bloquer le pays pendant un an, avertit Charles MichelLe Vif, Belgique
Le Premier ministre, Charles Michel, veut éviter des élections fédérales anticipées, a-t-il indiqué sur le plateau de RTL-TVi. Un tel scénario risquerait selon lui de bloquer le pays pendant longtemps puisque le 26 mai auront lieu de toute façon les élections régionales et européennes.
La Suédoise, échec et mat. Et maintenant ?Le Vif, Belgique
Un gouvernement qui casse sur la question migratoire, mais un gouvernement qui reste au pouvoir malgré tout, même démembré. La Belgique vit une nouvelle crise politique inédite. Pour le pire ou le meilleur ? Analyse.
"Je suis déçu, mais nous continuons à nous battre", assure Theo FranckenLe Vif, Belgique
"Je suis déçu mais nous continuons à nous battre, nous n'abandonnons pas", a affirmé Theo Francken (N-VA), dimanche, lors d'un discours qu'il a tenu dans son fief de Lubbeek. Devant une salle comble, il y a fait le point sur le dossier du pacte de l'Onu sur les migrations, à l'origine de la démission des ministres N-VA du gouvernement fédéral.
L'opposition PS et Ecolo très frileuse à accorder un soutien au cas par casLe Vif, Belgique
Les écologistes et les socialistes n'entendent pas dépanner le nouveau gouvernement Michel, ont-ils laissé entendre dimanche sur les plateaux de télévision de la RTBF et de RTL-TVi.
Crise gouvernementale : Jan Jambon annonce la démission formelle de la N-VALe Vif, Belgique
Formellement, la N-VA démissionne du gouvernement, a fait savoir le vice-premier ministre Jan Jambon sur le plateau de l'émission "De Zevende Dag" sur la VRT. De son côté, Theo Francken a lui aussi fait part de l'envoi de sa lettre de démission.
Restitution des oeuvres? "Leur exposition en Europe en a fait des chefs-d'oeuvre universels"Le Vif, Belgique
Pour Laurent Petitgirard, secrétaire perpétuel de l'Académie des beaux-arts en France, une plus grande circulation des oeuvres est préférable à des restitutions massives.
Le Roi a accepté la démission des ministres N-VA, voici la nouvelle composition du gouvernementLe Vif, Belgique
Le Premier ministre Charles Michel a redistribué samedi les compétences ministérielles après le départ de la N-VA de la coalition fédérale. Le vice-premier ministre Open Vld Alexander De Croo devient ministre des Finances, Pieter De Crem (CD&V) devient ministre de l'Intérieur et Maggie De Block (Open Vld), ministre de l'Asile et la Migration. Le vice-premier ministre MR Didier Reynders ajoute la Défense aux Affaires étrangères.
Les véhicules de police polluent incognitoLe Vif, Belgique
Bruxelles est devenue zone de basse émission. Progressivement, les vieux diesels et moteurs à essence sont bannis de ses artères. Mais cela ne concerne pas les véhicules de police et services d'urgence, exemptés du "devoir d'exemplarité" en matière de transport.
"La N-VA se rapproche de plus en plus de l'extrême-droite", selon Karel De GuchtLe Vif, Belgique
Karel De Gucht, l'une des figures de proue de l'Open Vld, a estimé dimanche, dans une interview accordée au journal De Zondag, que son ancien partenaire de coalition, la N-VA, se rapproche de plus en plus de l'extrême-droite. La campagne de communication organisée cette semaine contre le pacte migratoire "n'en est qu'une expression", a-t-il ainsi déclaré.
Travaux sur le réseau ferroviaire : Voici les changements importants sur certaines lignesLe Vif, Belgique
Plusieurs trains vont être supprimés dès dimanche en raison de travaux menés sur le réseau ferroviaire. C'est en effet aujourd'hui que le plan de transport 2019 de la SNCB entre en vigueur. Des gares ne seront plus desservies sur certaines lignes et des horaires vont être modifiés, indique la société de chemins de fer. Mais il y a également quelques bonnes nouvelles pour certains voyageurs.
Le flou reste complet : La N-VA a-t-elle formellement démissionné ?Le Vif, Belgique
Le flou reste complet au lendemain de l'annonce par le Premier ministre Charles Michel de la désignation prochaine de nouveaux secrétaires d'Etat en remplacement des ministres N-VA qui ont, selon lui, fait le choix de quitter le gouvernement après que les nationalistes ont indiqué qu'ils seront mis hors du gouvernement si Charles Michel persistait à se rendre à Marrakech pour approuver le pacte sur les migrations. Un conseil des ministres a lieu à 10 heures.

ACTUALITES BELGIQUE (8) : Flux supprimé, momentanément inaccessible ou pas d'infos récentes - cliquer ici pour vérifier.


Quitter - Actualiser - Les 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page





Vos suggestions


Agenda et recherche via Belinfos   © 2011-2018 Belinfos.be - Reproductions permises moyennant mention de la source : belinfos.be - Courriel : websoc@hotmail.com